Raisons éducatives

L'école et la question sociale : les recompositions actuelles de l’action éducative

RE22-50.png

Une des évolutions notables de l’école contemporaine concerne l’émergence de problématiques socioéducatives qui interrogent la mission de socialisation traditionnellement dévolue à l’institution scolaire.

Appelée à gérer des situations qui vont au-delà du travail éducatif ordinaire et à traiter les problématiques pouvant émerger du fait de la prise en compte de publics en situation de précarité et de grande hétérogénéité socioculturelle, l’école se voit aujourd’hui confrontée à la question sociale sous une forme à bien des égards renouvelée.

Désormais, face à des populations d’élèves dont les conduites sociales s’écartent des attentes scolaires, l’école se charge non plus seulement d’instruire des cohortes mais aussi d’éduquer, de soutenir et d’accompagner des acteurs scolaires (élèves, parents) pris dans un monde d’instabilité et d’insécurité sociales croissantes.

Ce contexte général se traduit par une double exigence, à la fois de diversification des rôles professionnels et de développement d’une prise en charge axée sur les singularités des élèves, laquelle est porteuse d’innovations, mais aussi source de tensions.

Au travers de contributions issues de différents contextes éducatifs et d’approches variées, ce numéro de Raisons éducatives entend examiner la manière dont les frontières de l’action éducative se recomposent sous l’effet de l’évolution des publics et des politiques scolaires.

Sommaire

Les recompositions actuelles de l’action éducative: une introduction | Frédérique Giuliani, Barbara Fouquet-Chauprade & Margarita Sanchez-Mazas

Partie 1 – politiques éducatives territorialisées et catégorisation des publics scolaires

Discrimination positive, méritocratie et l’inclusion en tension  les «Conventions éducation prioritaire» de Sciences Po | Germán Fernández-Vavrik, Filippo Pirone et Agnès van Zanten

L’enseignant-e, les parents, les spécialistes: diffusion des savoirs experts et altération de la collaboration avec les parents dans l’enseignement prioritaire | Jean-Paul Payet, Fabien Deshayes, Diane Rufin, et Julie Pelhate

Analyse du traitement médiatique d’une politique d’éducation prioritaire: la réputation du REP de 2006 à 2017 | Barbara Fouquet-Chauprade et Marion Dutrévis

Partie 2 – le rôle éducatif des personnels scolaires non enseignants: des logiques en tension

Médiateurs scolaires et travailleurs de l’accrochage scolaire en Belgique francophone : interprétations et négociations autour du partage du travail socioéducatif | Marie Verhoeven

L’éducation surveillée et ses professionnels: archéologie d’une intervention éducative aux marges de l’école (Genève, 1890-1970) | Joëlle Droux

De l’élève «perturbateur» à l’enfant «en souffrance». Le traitement de la souffrance des enfants à l’école primaire: «agency» ou étiquetage | Frédérique Giuliani

L’école québécoise et la gestion de la diversité des élèves: mesures d’intégration et tensions au sein de la division du travail éducatif | Louis LeVasseur

Partie 3 – l’école face aux élèves migrants en statut précaire: déficits et ressorts de l’accompagnement

L’école française face aux nouvelles figures de l’immigration: le cas d’enfants de migrants roms bulgares et de réfugiés syriens dans des territoires scolaires contrastés | Alexandra Clavé-Mercier et Claire Schiff

Scolarisation des enfants de demandeurs d’asile: nouvelles pratiques, nouveaux dispositifs, nouveaux «métiers» sous le signe de l’incertitude | Margarita Sanchez-Mazas, Nilima Changkakoti et Geneviève Mottet

Trajectoires de formation des jeunes migrants en situation juridique précaire: logiques de mobilisation de ressources face à des contraintes multiples | Claudio Bolzman, Alexandra Felder et Antonio Fernandez

Nouvelles figures du « social » et reconfigurations de la normativité scolaire | Christian Maroy

10 juillet 2018
  Catalogue