Groupes de recherche en sciences de l'éducation

Groupe Relations interculturelles et formation des enseignants - Genre et éducation

Le Groupe Relations interculturelles et formation des enseignants - Genre et éducation est dirigé par la professeure Margarita Sanchez-Mazas.

Domaines de recherche

Notre équipe développe la formation et la recherche sur les relations interculturelles en éducation. Les enseignements ont pour objectif d’apporter les connaissances théoriques de base (stéréotypes, préjugés, discrimination, altérité, rapports de genre) pour favoriser la compréhension des dynamiques activées dans les contextes éducatifs hétérogènes. Ces dynamiques, liées à la pluralité des conditions sociales, de genre et de culture propres aux publics apprenants, à leurs enjeux identitaires et à leurs trajectoires scolaires interviennent dans les processus d’apprentissage et le rapport au savoir. Les formations initiales et continues visent à développer l’aptitude à analyser les situations éducatives complexes afin d’optimaliser l’intervention pédagogique.

À partir de différents cadres théoriques (psychologie sociale, ethnographie, sociologie), l’activité de recherche se nourrit du dialogue interdisciplinaire et recourt à une pluralité de méthodes de recherche, aussi bien qualitatives que quantitatives. Les recherches menées au sein de l’équipe et en collaboration avec d’autres équipes de recherche dans les universités et HEP portent sur :

  • le développement de compétences professionnelles (flexibilité sociocognitive dans l’analyse et l’intervention) ;
  • l’imbrication entre parcours de vie et de formation (réorientation professionnelle des adultes handicapés dans une perspective genre ;
  • enseignant.e.s issus de la migration, impact de la migration et l’asile sur la scolarité) ;
  • les représentations et pratiques éducatives en lien avec la diversité linguistique et culturelle et de genre des différents acteurs scolaires ;
  • les conséquences éducatives de la mixité filles - garçons dans la classe, la violence de genre à l’école, la division socio-sexuée des savoirs, les questions genre et MINT (Mathématiques, Informatique, sciences Naturelles et Techniques) ;
  • les pratiques et dispositifs pédagogiques inclusifs et innovants (orchestres en classe, classe-atelier, activités coopératives).

Le GRIF-GE participe à des réseaux internationaux, notamment :

le RIED (Réseau International Education et Diversité) ;

l’ARGEF : Association de recherche sur le genre en éducation et formation.