Equipe

Julie Pelhate

Photo_Julie_Pelhate

 

 

Julie Pelhate, Membre associée
Enseignante-chercheuse contractuelle en sciences de l’éducation et de la formation
Sociologue Laboratoire EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages)
CY Cergy Paris Université
jpelhate(at)live.fr

 

DOMAINES DE RECHERCHE :

- Sociologie de l’éducation

- Partenariat interinstitutionnel et pratiques professionnelles, intervention sociale et socioéducative, inclusion scolaire, prévention, dispositifs socioéducatifs

- Relation école-familles ; coéducation

- Recherche collaborative et enquête ethnographique dans différentes institutions (scolaires, médicosociales, socioéducatives intervenant en direction des familles précarisées et de populations vulnérables) et auprès de personnes destinataires de prestations sociales ou d’interventions socio-éducatives

- Méthodes qualitatives : observations focalisées et flottantes, entretiens semi-directifs (individuels et focus groups), analyses documentaires (dossiers institutionnels, archives personnelles, règlements, lois, littérature grise)

 

 

 

 

Julie Pelhate est docteure en Sciences de l’éducation, enseignante chercheure contractuelle en sciences de l’éducation et de la formation, rattachée au laboratoire EMA (École, Mutations, Apprentissages) de CY Cergy Paris Université.

En mobilisant une approche ethnographique des interactions entre acteurs professionnels, ainsi que des recherches principalement collaboratives, elle interroge le croisement des expertises socioéducatives résultant du déploiement de la logique partenariale, notamment lorsque les situations sont définies comme complexes (d’élèves, de jeunes, de familles). Pour ce faire, une méthodologie d’analyse de l’activité institutionnelle menée sur des territoires particuliers tels que ceux récemment labellisés « Cité éducative » est éprouvée. Ces dispositifs permettent de travailler les notions d’alliances éducatives et de partenariat interinstitutionnel comme levier d’action auprès des jeunes et de leurs parents. Elle étudie : les interactions entre acteurs professionnels sur des scènes collectives, la confrontation des registres propres à chaque profession, le croisement d’expertises professionnelles en vue de prendre des décisions sur des trajectoires d’élèves / de jeunes inscrits dans des institutions socio-éducatives (école, association,) ou des dispositifs particuliers (PRE, UPE2A,…). Cela lui permet d’identifier les effets sur les professionnalités, leurs ajustements et transformations, mais aussi l’impact sur les trajectoires des jeunes et de leurs familles.

 

  
Titre_Liste-des-publis_new

 

  • Articles dans des revues à comité de lecture & chapitres d’ouvrages scientifiques :

Pelhate, J. (2020). « Je ne peux pas vous en dire plus, c’est confidentiel ! » Dilemmes professionnels entre respect du secret et transparence à l’égard des familles », Sociétés et jeunesses en difficulté, 24 [En ligne]. http://journals.openedition.org/sejed/10588

Pelhate, J., Deshayes, F. & Payet, J.-P. (2020). L’inquiétude pour Guillaume. Confrontation et ajustement des registres d’expertises entre acteurs de l’école et institutions partenaires. In S. Morel (Ed.). L'épreuve de l'autre. Collaborations, cohabitations et disputes interprofessionnelles en éducation (pp. 107-128). Paris : Academia.

Deshayes, F., Payet, J.-P., Pelhate, J. & Rufin, D. (2019). « C’est déjà les parents qu’il faudrait éduquer ! » Intentions, opportunités et tactiques d’une pratique enseignante inconfortable. Sociétés et jeunesses en difficulté [En ligne], 22.  http://journals.openedition.org/sejed/9569 ; https://archive-ouverte.unige.ch/unige:139711

Deshayes, F., Payet, J.-P., Pelhate, J. & Rufin, D. (2018). Pour le bien de l’élève. La production du consentement parental dans l’entretien enseignants-parents en milieu défavorisé, Éducation et Sociétés, 41, 105-120.

Payet, J.-P., Deshayes, F., Rufin, D.  & Pelhate, J. (2018). L’enseignant-e, les parents, les spécialistes : diffusion des savoirs experts et altération de la collaboration avec les parents dans l’enseignement prioritaire. Raisons éducatives, 22, 49-73. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:138869

Pelhate, J., & Rufin, D. (2018). L’enseignant au carrefour d’un double partenariat. Les relations avec les familles et avec d’autres professionnels. In B. Fouquet-Chauprade & A. Soussi (Eds.), Pratiques pédagogiques et enseignement prioritaire (pp. 59-83). Berne : Peter Lang. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:138880

Pelhate, J. (2018). La mise en ordre partenariale de l’échec scolaire. Approche ethnographique du traitement interinstitutionnel de la difficulté scolaire en REP (Genève). Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation, Université de Genève.

Deshayes, F., Payet, J.-P., Rufin, D. & Pelhate, J. (2017). Faire avec l’enfant ou agir sur l’élève ? Conceptions ambivalentes et usages pluriels de l’élève sur la scène de l’entretien enseignante-parents, Revue française de pédagogie, 198, 61-74. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:138872

Pelhate, J. & Rufin, D. (2016). La double efficacité performative de l’ethnographie.Une recherche sur les relations école-familles. In J.-P. Payet (Ed.), Ethnographie de l'école. Les coulisses des institutions scolaires et socio-éducatives (pp. 183-202). Rennes : Presses universitaires de Rennes. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:138882

Giuliani, F. & Pelhate J. (2015). L’apport des éducateurs sociaux aux relations entre l’école et les familles dans le canton de Genève. Formation et profession, 23(2), 80-82.

Rufin, D., Pelhate, J & Chartier, M. (2015). Les trois niveaux de régulation de la relation école-familles. Le cas de l’enseignement prioritaire genevois. Éducation comparée, 13, 67-91. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:138875

Chartier, M., Rufin, D. & Pelhate, J. (2014). Les enseignants dans l’entretien individuel avec les parents : entre souci de la relation et exigence d’efficacité. Éducation et société, 34, 39-54.

 

  • Actes de colloque :

Pelhate, J. (2014). Le partenariat interinstitutionnel au sein du REP genevois : croisement des regards scolaire, sanitaire et social sur la difficulté des élèves. 5ème colloque international – Paris, 16 et 17 octobre 2014 : « Éducations, santé et mutations sociales: Nouveaux enjeux, nouveaux défis? », (pp.55-70). Disponible en ligne : http://unires-edusante.fr/wp-content/uploads/2017/01/Educations-sant%C3%A9-et-mutations-sociales_Actes-Colloque-UNIR%C3%A9S-2014.pdf

 

  • Publications dans des revues professionnelles et de vulgarisation :

Pelhate, J. (2021, à paraître)  « Le partage des territoires d’intervention sur l’enfance. L’exemple du partenariat interinstitutionnel dans l’école primaire genevoise ». Revue Foéven, Fédération des Œuvres Éducatives et de Vacances de l’Éducation Nationale.

Avec l'équipe du LéA REP+ Delaunay Grigny 91, (2020). "La classe est ouverte, qu’est-ce que ça change ? ». Cahiers Pédagogiques, 564, 44-46.

Contribution à l’ouvrage Construire ensemble l’école coordonné par Sylvain Connac, Jean-Charles Léon, Jean-Michel Zakhartchouk (2020), ESF Sciences Humaines.

Pelhate, J. (2016). « A Genève, le REP, un outil de l’école inclusive ? ». Cahiers Pédagogiques, 526, 38-39.

 

  • Actes de colloques :

Pelhate, J. (2014). « Le partenariat interinstitutionnel au sein du REP genevois : croisement des regards scolaire, sanitaire et social sur la difficulté des élèves ». 5ème colloque internationale UNIRéS – Réseau des Universités pour l’éducation à la santé, Paris, 16 et 17 octobre 2014 : « Educations, santé et mutations sociales : Nouveaux enjeux, nouveaux défis ? », 55-70.
Disponible en ligne : http://unires-edusante.fr/wp-content/uploads/2017/01/Educations-sant%C3%A9-et-mutations-sociales_Actes-Colloque-UNIR%C3%A9S-2014.pdf

 

 

 ► TITRE DE LA THÈSE (soutenue en janvier 2018) :

La mise en ordre partenariale de l’échec scolaire. Approche ethnographique du traitement interinstitutionnel de la difficulté scolaire en REP (Genève). https://archive-ouverte.unige.ch/unige:105768

Résumé : La recherche étudie le partenariat interinstitutionnel au sein de l'école primaire du REP genevois. Il s'agit de comprendre comment les collaborations internes et externes à l'école sont construites comme un outil de régulation de la difficulté de l'élève et comment, sur les scènes de leur mise en œuvre, les élèves et leurs familles sont catégorisés. Cette recherche s'inscrit dans une perspective ethnographique ; elle combine l'observation de 73 réunions de professionnels et la conduite de 71 entretiens de recherche menés auprès des professionnels observés. L'analyse de trois types de réunions (conseils des maîtres, réunions internes et réseaux) rend compte de l'entremêlement des scènes, des logiques d'action et des registres d'expertise. La thèse permet de mettre en évidence l'aspect processuel du traitement de la difficulté de l'élève (un enchaînement ordonné de diagnostics et de prises en charge de la difficulté) ainsi que la récurrence des logiques de prévention et d'individualisation pour le bien de l'enfant.