Anciennes actualités

Le développement des émotions primaires et morales durant l’enfance

01.JPG

Les émotions primaires, telles la joie, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise et la peur, sont des réactions affectives immédiates qui ne nécessitent pas l’appréhension des états mentaux d’autrui. De nombreuses recherches montrent que ces émotions sont associées à des expressions faciales discrètes universellement exprimées et reconnues. Nous verrons à partir de quel âge, comment et sous quelles conditions les jeunes enfants sont capables d’exprimer, de discriminer, d’identifier verbalement ainsi que de réguler chacune de ces six émotions primaires.

Retrouvez l'article écrit par Amaya Palama, Anne Theurel et Edouard Gentaz paru dans Médecine & Enfance en septembre 2017 sur "Le développement des émotions primaires durant l’enfance" : cliquez ici

 

Une grande partie des recherches actuelles portant sur le développement affectif de l’enfant s’intéresse aux émotions primaires, comme la peur, la joie ou la tristesse, alors que les émotions morales, telles que la fierté, la culpabilité, la honte ou la gratitude, font l’objet de peu d’attention. Après avoir présenté les distinctions fondamentales entre émotions primaires et émotions morales, nous aborderons le développement des émotions morales et leurs liens avec l’adaptation sociale et les troubles psychopathologiques au cours de l’enfance.

Retrouvez l'article écrit par Anne Theurel, Amaya Palama  et Edouard Gentaz paru dans Médecine & Enfance en décembre2017 sur "Le développement des émotions morales durant l’enfance" : cliquez ici

25 septembre 2017
  Anciennes actualités