Bachelor, DEFLE, CDT

Exigences de l'examen de français, par faculté

De bonnes compétences en français (niveau B2 du CECR) sont en principe exigées pour étudier à l’Université de Genève.

Certains programmes ou facultés peuvent avoir des exigences particulières, ou ne pas exiger de niveau particulier en français: ils sont listés sous "Cas particuliers" ci-dessous.

Pour tous les autres programmes, l'examen de français, épreuve générale à valeur éliminatoire, est exigé sauf si le/la candidat-e peut justifier d'une dispense.

Cas particuliers

  • Baccalauréat universitaire ès lettres: épreuve générale et complémentaire à valeur éliminatoire.
  • Compléments d'études au niveau du Baccalauréat universitaire: épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur éliminatoire
    • Exception: épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur indicative pour les candidat-e-s aux compléments d'études dans l’une des cinq disciplines dispensées essentiellement dans une autre langue que le français (allemand, anglais, espagnol, italien et russe)
  • Baccalauréat universitaire: épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: épreuve générale à valeur indicative pour tout-e candidat-e soumis-e à l'examen de français qui n'atteindrait pas le niveau requis, s’il/elle répond à l’une des deux conditions suivantes (dans ce cas, il/elle sera limité-e au programme de la faculté, sans changement d'orientation possible):
  • Certificat de droit transnational (CDT): pas d'examen de français
  • Baccalauréat universitaire: épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: pas d'examen de français si le français est dans la combinaison linguistique choisie
  • Diplôme de français langue étrangère (DEFLE): épreuve générale et complémentaire à valeur éliminatoire
    • Exception: test de classement à valeur indicative pour tout-e candidat-e qui est dispensé-e de l'examen de français sur la base de sa nationalité ou sur la base d'un diplôme de fin d'études secondaires supérieures suisse ou liechtensteinois dont la langue d'enseignement officielle n'est pas le français.