Examen de français

Exigences de l'examen de français, par niveau d'études

Baccalauréats universitaires (bachelors)

De bonnes compétences en français (niveau B2 du CECR) sont exigées. Tout-e candidat-e ne possédant pas ces compétences ou n’étant pas en mesure d’en certifier l’existence est convoqué à un examen de français.

Tous les baccalauréats universitaires (sauf cas particuliers ci-dessous) : épreuve générale à valeur éliminatoire sauf si le candidat présente l’une des dispenses.

Cas particuliers

Faculté des lettres

  • Baccalauréat universitaire ès lettres: épreuve générale et complémentaire à valeur éliminatoire.

Faculté d'économie et management (GSEM)

  • Baccalauréat universitaire : épreuve générale à valeur éliminatoire 
    • Exception : épreuve générale à valeur indicative pour tout-e candidat-e soumis-e à l'examen de français qui n'atteindrait pas le niveau requis, s’il/elle répond à l’une des deux conditions suivantes  (dans ce cas, il/elle sera limité-e au programme de la faculté, sans changement d'orientation possible) :

Faculté de traduction et d'interprétation (FTI)

  • Baccalauréat universitaire : épreuve générale à valeur éliminatoire
      • Exception : pas d'examen de français si le français est dans la combinaison linguistique choisie

Certificat de droit transnational (CDT)

Faculté de droit

  • Certificat de droit transnational (CDT) : pas d'examen de français

Certificats complémentaires et Compléments de bachelor

Faculté des sciences

  • Certificats complémentaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
  • Compléments d'études au niveau du Baccalauréat universitaire : épreuve générale à valeur éliminatoire

Faculté des lettres

  • Compléments d'études au niveau du Baccalauréat universitaire : épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur éliminatoire

o    Exception: épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur indicative pour les candidat-e-s aux compléments d'études dans l’une des cinq disciplines dispensées essentiellement dans une autre langue que le français (allemand, anglais, espagnol, italien et russe) :

Tout-e candidat-e dont le niveau de français serait insuffisant (en dessous du niveau B2 défini par le CECR) pourra être admis-e en complément d'études mais devra fréquenter, au cours de sa première année d’études, un enseignement de français correspondant à son niveau à hauteur de 2 heures par semaine au minimum.

Faculté d'économie et de management (GSEM)

  • Certificat complémentaire : pas d'examen de français

Faculté des sciences de la société (SdS)

  • Certificats complémentaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: pas d'examen de français pour les candidat-e-s au certificat complémentaire en géomatique.

Faculté de théologie

  • Certificat complémentaire : épreuve générale à valeur éliminatoire.
  • Certificat complémentaire de l'Institut œcuménique de Bossey : pas d'examen de français

Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE)

  • Certificats complémentaires : épreuve générale à valeur éliminatoire

Faculté de traduction et d’interprétation (FTI)

  • Certificat complémentaire : épreuve générale à valeur éliminatoire

o    Exception: pas d'examen de français si le français est dans la combinaison linguistique choisie

 

Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE)

  • Certificat complémentaire: épreuve générale à valeur éliminatoire

Diplôme de français langue étrangère (DEFLE) et Diplôme d'études specialisées en français langue étrangère (DESFLE)

École de langue et civilisation françaises (ELCF)

  • Diplôme de français langue étrangère (DEFLE) : épreuve générale et complémentaire à valeur éliminatoire
    • Exception : test de classement à valeur indicative pour tout-e candidat-e qui est dispensé-e de l'examen de français sur la base de sa nationalité ou sur la base d'un diplôme de fin d'études secondaires supérieures suisse ou liechtensteinois dont la langue d'enseignement officielle n'est pas le français.
  • Diplôme d'études spécialisées en français langue étrangère (DESFLE) : pas d’examen de français, les exigences linguistiques de l’UNIGE sont vérifiées directement par l’ELCF lors de la préinscription.

 

Maîtrises universitaires (masters)

Faculté des sciences

  • Maîtrises universitaires : pas d'examen de français

Faculté de médecine

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: pas d'examen de français pour les candidat-e-s à la Maîtrise universitaire interfacultaire en neurosciences

Faculté des lettres

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur éliminatoire
    • Exception:  épreuve générale et épreuve complémentaire à valeur indicative pour les candidat-e-s aux maîtrises universitaires dans l’une des cinq disciplines dispensées essentiellement dans une autre langue que le français (allemand, anglais, espagnol, italien et russe).

Tout-e candidat-e dont le niveau de français serait insuffisant (en dessous du niveau B2 défini par le CECR) pourra être admis-e en maîtrise universitaire mais devra fréquenter, au cours de sa première année d’études, un enseignement de français correspondant à son niveau à hauteur de 2 heures par semaine au minimum.

Faculté d'économie et de management (GSEM)

  • Programme complémentaire pour accéder à la maîtrise universitaire : pas d'examen de français
  • Maîtrises universitaires : pas d'examen de français

Faculté des sciences de la société (SdS)

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exceptions: pas d’examen de français pour les candidat-e-s à la Maîtrise universitaire en standardisation, régulation sociale et développement durable (Standardization, Social Regulation and Sustainable Development), à la Maîtrise universitaire en innovation, développement humain et durabilité (Innovation, Human Development and Sustainability) et à la Maîtrise universitaire en économie politique du capitalisme (Political Economy of Capitalism)

Faculté de droit

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale à valeur éliminatoire

Faculté de théologie

  • Maîtrise universitaire : épreuve générale à valeur éliminatoire

Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE)

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: pas d'examen de français pour les candidat-e-s à la Maîtrise universitaire interfacultaire en neurosciences

Faculté de traduction et d’interprétation (FTI)

  • Maîtrise universitaire en traduction : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: si français dans la combinaison linguistique choisie : pas d'examen de français (car remplacé par l'examen d'admission)
  • Maîtrise universitaire en interprétation de conférence : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception: si français dans la combinaison linguistique choisie : pas d'examen de français (car remplacé par l'examen d'admission)
  • Maîtrise universitaire en traitement informatique multilingue (MATIM) : épreuve générale à valeur éliminatoire

Global Studies Institute (GSI)

  • Maîtrises universitaires : épreuve générale à valeur éliminatoire
    • Exception : pas d'examen de français pour les candidat-e-s à la maîtrise universitaire en santé globale

Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE)

  • MASE 1 et MASE 2: pas d'examen de français de l'UNIGE. Se renseigner auprès de l'IUFE pour connaître les exigences linguistiques.
  • Maîtrise universitaire en enseignement spécialisé (MESP) : épreuve générale à valeur éliminatoire

Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE)

  • Maîtrise universitaire : épreuve générale à valeur éliminatoire

Certificats de spécialisation

Faculté des sciences

  • Certificats de spécialisation: pas d'examen de français

Faculté des lettres

  • Certificats de spécialisation : pas d'examen de français

Faculté de droit

  • ECAV : épreuve générale à valeur éliminatoire

Faculté de théologie

  • Certificat de spécialisation : épreuve générale à valeur éliminatoire

Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE)

  • Certificat de spécialisation (CSD2): pas d'examen de français de l'UNIGE. Se renseigner auprès de l'IUFE pour connaître les exigences linguistiques.

Maîtrises universitaires d'études avancées (MAS) en formation approfondie

 Aucune exigence en français n'est demandée. Par contre, les règlements d'études peuvent fixer des exigences particulières.

Doctorat

 Aucune exigence en français n'est demandée. Par contre, les règlements d'études peuvent fixer des exigences particulières.