Conférence Energie-environnement/Cycle de formation 2018

Informations

Période

septembre 2018 - juin 2019
28 Heures enseignement en présence
Une semaine sur 2, le jeudi de 17h15 à 18h45

Langue

Français

Format

En présence

Renseignements

Lieu

Genève

Inscriptions

Se renseigner

Finance d'inscription:

Entrée libre

Contribution aux ODD

Objectif 7: Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres

Objectifs

  • Faire le point sur quelques sujets de l’actualité énergétique, par la voix de différents orateurs, provenant aussi bien des millieux académiques que des milieux privés et politiques

Public

Responsable du secteur public et privé, professionnel de l’énergie, enseignant, chercheur, journaliste, personne s’intéressant aux problèmes de l’énergie et à leurs effets sociaux et environnementaux

Programme

Direction

Dr Pierre HOLLMULLER, Institut des Sciences de l'Environnement (ISE), Université de Genève

Coordination

Simon CALLEGARI, Université de Genève

Date(s)

27 septembre 2018

Lieu

Genève

Intervenants

Francine WEGMULLER, Sites 2000 watts

Description

 Le certificat Site 2000 W récompense les quartiers qui présentent une gestion exemplaire et durable de l’énergie, en prenant en compte l’énergie nécessaire pour la construction, l’exploitation et la mobilité quotidienne. Ils représentent une contribution à la stratégie énergétique 2050 de la Confédération et offrent des conditions de vie et de travail favorables pour la réalisation de la Société à 2000 watts.

 

Au-delà de la comptabilité énergétique, qui somme les kWh, comment s’assurer que les objectifs visés soient effectivement atteints lorsque les bâtiments sont construits ? Comment sensibiliser et inciter les usagers à une utilisation raisonnée de l’énergie lorsqu’il ne s’agit pas d’une préoccupation prioritaire ? Comment s’assurer que le quartier offre une bonne qualité de vie ?

Date(s)

18 octobre 2018

Lieu

Genève

Intervenants

Antoine REROLLE, Lozinger Marazzi SA

Date(s)

1 novembre 2018

Lieu

Genève

Intervenants

Benoît MOLINEAUX, Coopérative Équilibre

Date(s)

29 novembre 2018

Lieu

Genève

Intervenants

Anne-Sophie CHAMOY, Energy Pool

Date(s)

13 décembre 2018

Lieu

Genève

Intervenants

Thomas SCHLUCK, HSLU

Date(s)

14 février 2019

Lieu

Genève

Intervenants

François MARÉCHAL, EPFL

Description

Pour répondre aux défis de la transition énergétique et du réchauffement climatique, notre système énergétique doit être transformé pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Dans son exposé, François Maréchal démontre comment, grâce à une approche systémique basée sur la thermodynamique, il est possible de redéfinir le système énergétique de la Suisse pour le rendre indépendant des ressources énergétiques fossiles et nucléaire et donc neutre ou même négatif en émission de CO2.

L’objectif est d'expliquer la démarche d’ingénierie qui permet de concevoir le système, d’identifier les solutions technologiques et de définir la meilleure manière de les agencer et de les opérer.

Cette analyse montre que les solutions existent et qu’elles sont à portée de main. Elle met également en évidence le rôle d’une politique énergétique adéquate et les impacts potentiels de cette transition sur notre système économique.

Planning

17h15

Date(s)

28 février 2019

Lieu

Genève

Intervenants

Dr Dasaraden Mauree, Laboratoire d’Énergie Solaire et Physique du Bâtiment, EPFL

Description

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie énergétique 2050, il sera indispensable de développer des nouveaux outils capables d’améliorer l’intégration d’énergie renouvelable en milieu urbain et aussi de pouvoir les placer dans la ville afin d’assurer une optimisation de leur efficience énergétique.

Cette présentation portera sur une étude effectuée sur le quartier de la Jonction à Genève. Dans un premier temps, nous avons modélisé les dépenses énergétiques de tout le quartier avec un outil de simulation thermique dynamique. De nouveaux algorithmes ont été développés pour calculer l’emplacement optimal et la configuration du système énergétique en question.

Planning

17h15

Date(s)

28 mars 2019

Lieu

Genève

Intervenants

Frédérick Cauvin, SERM

Description

À sa création dans les années 70, le Réseau Montpelliérain de Chaleur et Froid utilisait uniquement des énergies fossiles (charbon, gaz et fuel domestique). À partir de 1995, des procédés d'efficacité énergétique sont progressivement mis en place : cogénération et trigénération au gaz et récupération de chaleur sur des groupes de froid.Mais le vrai virage vers une énergie faiblement carbonée se fait en 2005, avec le pari d’un développement massif des énergies renouvelables telles que la biomasse, le biogaz, le solaire et la géothermie. Aujourd’hui, l’activité réseau urbain connait une forte croissance et dessert logements, bureaux, commerces et équipements publics qui totalisent près de 2 millions de m² avec une chaleur et un froid renouvelables respectivement à 70% et 100%.

Cette transformation radicale du mix énergétique depuis 25 ans a été obtenu grâce à des innovations utilisant de nouvelles technologies et une évolution vers des réseaux à basse température, du froid produit à partir de chaleur renouvelable et plus récemment des boucles d’eau tempérée.

Planning

17h15

Date(s)

11 avril 2019

Lieu

Genève

Intervenants

Olivier Masset

Description

Les principaux thèmes abordés au cours de cette conférence seront les suivants :

 

  • L’intérêt du stockage saisonnier de chaleur en aquifère
  • Les principes de fonctionnement du stockage saisonnier de chaleur en aquifère
  • Le développement de cette technologie dans différents pays (Allemagne, Pays-Bas et Suisse)
  • Les défis liés la mise en œuvre de ce type de stockage (particulièrement en Suisse)
  • Les perspectives d’application du stockage saisonnier de chaleur en Suisse

Planning

17h15

Date(s)

16 mai 2019

Lieu

Genève

Intervenants

Elliot Romano

Description

La production d'électricité est une source majeure d'émissions de gaz à effet de serre (GES). Au niveau européen, ce secteur a représenté environ un quart des émissions totales de GES en 2015. En Suisse, sur la même période, la part des émissions de GES générées par la production nationale d'électricité (principe de territorialité) a représenté moins de 2% des émissions du pays, étant donné que la majeure partie de l’électricité suisse est générée par des centrales hydroélectriques et nucléaires.

Cependant, en tant qu'économie ouverte, intégrée au cœur du système électrique européen, les échanges d'énergie bidirectionnels de la Suisse avec les voisins dépassent nettement la consommation nationale. Afin d'appréhender l’impact induit par ces échanges, l’Université de Genève a développé une nouvelle approche pour comptabiliser à un niveau horaire et au mieux le contenu CO2 de la consommation électrique suisse en tenant compte des installations des pays avoisinants.

Titre obtenu

Public général : possibilité d’obtenir une attestation de participation (condition : participation à au moins deux tiers des conférences de l’année)
Étudiants du Master en Sciences de l’Environnement (MUSE) : possibilité d’obtenir 3 crédits (conditions : participation à au moins deux tiers des conférences de l’année et réalisation d’un travail écrit avec présentation orale)
Autres étudiants : à définir avec la faculté

Conditions d'admission

Aucun prérequis.

Nombre de participants

Pas de limite

Horaires d'enseignement

Jeudi 17h15-18h45

Contribution aux ODD

Objectif 7: Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.