Journée Profession d'avocat en 2021: Quo Vadis? 2021

La profession d’avocat fait actuellement face à des mutations qui obligent les avocats à repenser leur façon de travailler. Lors de cette journée, des spécialistes présenteront les enjeux de cette évolution basés sur les derniers développements juridiques, dans une approche pratique.

Informations

Période

21 juin 2021
13h30-18h00

Langue

Français

Format

A distance

Renseignements

Lieu

Genève

Inscriptions

Délai d'inscription

4 juin 2021

Finance d'inscription:

  • CHF 100.- pour les avocats-stagiaires et les étudiants
  • CHF 150.- pour les autres participants

Contribution aux ODD

Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Objectifs

  • Repenser la profession d'avocat au vu de l'évolution des techniques digitales, de celle de la législation, de la jurisprudence ou encore de la concurence d'autres professions de services
  • Présenter divers enjeux de cette évolution, de la fiscalité à l’automatisation du travail, en passant par le règlement des conflits d’intérêts et l’impact de la jurisprudence récente sur la pratique du métier
  • En analyser les derniers développements juridiques dans une approche pratique 

Public

Avocat, magistrat, avocat-stagiaire, juriste

Direction

Prof. Benoît CHAPPUIS, Ecole d'avocature (ECAV) et Dr Stéphane GRODECKI, Faculté de droit, Université de Genève

Coordination

Antonietta PITARDI, Université de Genève
A l’instar de beaucoup d’autres métiers, la profession d’avocat fait actuellement face à des mutations importantes. Numérisation des procédures judiciaires ou d’une étude, évolution rapide de la législation et de la jurisprudence, remise en cause du secret professionnel, nombreux sont les facteurs qui obligent les avocats à repenser leur façon de travailler.
Dans ce contexte, pour la deuxième année, le département de droit public de la faculté de droit de l’Université de Genève a réuni plusieurs spécialistes qui présenteront divers enjeux de cette évolution, de la fiscalité indirecte à la numérisation de l’activité, en passant par différentes actualités relatives au droit pénal et enfin l’impact de la jurisprudence récente sur la pratique du métier. Leurs exposés seront non seulement fondés sur l’analyse des derniers développements juridiques, mais tendront également à donner aux participants une approche pratique des questions abordées.

Date(s)

21 juin 2021

Lieu

Salle MR380

Planning

13h30 Accueil 

13h45 Ouverture ​

  • Benoît Chappuis et Stéphane Grodecki, organisateurs

13h50 Mots d’introduction 

  • Bénédict Foëx, professeur à l’Université de Genève, doyen de la Faculté de droit

14h00 L’avocat-e face au blockchain : effet de mode ou utilité concrète ? 

  • Adrien Treccani, Dr en mathématiques financières, chargé de cours à l’EPFL, Metaco SA

14h30 L’avocat-e et le coworking 

  • François Bohnet, professeur à l’Université de Neuchâtel, LL M, avocat

15h00 La gestion des risques et la compliance au sein d’une étude d’avocat-es 

  • Caroline Clemetson, avocate, LL M, membre du comité de direction de Schellenberg Wittmer

15h30 Questions

15h45 Pause

16h15 L’avocat-e et le/la détective : pour le meilleur ou pour le pire ? 

  • Vincent Brulhart, professeur aux universités de Genève et de Lausanne, avocat, LL M et Stéphane Grodecki, Dr en droit, chargé de cours à l’Université de Genève, premier procureur

16h45 L’avocat-e face à son autorité de surveillance : regards croisés entre les pratiques vaudoise et genevoise 

  • Céline Courbat, juge au Tribunal du canton de Vaud, présidente de la Chambre des avocats et Shahram Dini, président de la Commission du barreau du canton de Genève, avocat

17h15 Chronique de jurisprudence récente en matière de profession d’avocat-e 

  • Benoît Chappuis, professeur aux universités de Genève et de Fribourg, avocat

17h45 Questions

18h00 Fin de la manifestation

Nombre de participants

Le nombre de participants est adapté à la pédagogie choisie.

Horaires d'enseignement

13h30-18h00

Contribution aux ODD

Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.