CAS Psychothérapie psychanalytique: Psychanalyse et soins institutionnels 2021

Dans un contexte où les références à la psychanalyse et la psychopathologie clinique sont fréquentes dans les institutions de psychiatrie publique, il est important que les psychiatres et les psychologues puissent s’appuyer sur des repères théoriques et cliniques clairs et appropriés à leur pratique

Informations

Période

janvier 2021 - décembre 2021
10 Crédits ECTS
80 Heures enseignement en présence

Langue

Français

Inscriptions

Se renseigner

Finance d'inscription:

CHF 4'900.- 

Contribution aux ODD

Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Objectifs

  • Acquérir des connaissances théoriques et explorer des modèles de pratique de soins adaptés, aux patients souffrant de troubles psychiques avérés, et au contexte institutionnel
  • Approfondir les notions centrales de la psychanalyse du point de vue de la psychopathologie et de la psychothérapie, dans une perspective de pratiques institutionnelles multiples et complexes
  • Elaborer d’un point de vue psychanalytique l’expérience clinique des participants au sein de dispositifs de soins

Public

Psychologue (en formation ou porteurs d’un titre de spécialiste)
Psychiatre (en formation ou porteurs du titre de psychiatre psychothérapeute)

Programme

  • Enseignement théorique et clinique: 80 h de présentiel en principe le jeudi après-midi + env. 160 h de travail personnel
  • Supervisions de groupe: 12 sessions de 2 heures en principe le jeudi soir (24 h de présentiel + env. 24 h de travail personnel
  • Travail théorico-clinique: (4 h de présentiel + env. 24 h de travail personnel) 

Direction

Prof. Pascal ROMAN, Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne

Coordination

Marine DI MAGGIO, Université de Lausanne

Partenariat

Institut Universitaire de Psychothérapie, Département de psychiatrie-CHUV (DP-CHUV) et Faculté de biologie et de médecine, Université de Lausanne Institut de Psychologie, Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne

Description

Chaque module se centrera sur les grands tableaux symptomatiques que l’on peut rencontrer dans toute consultation, mais spécialement ceux qui présentent une intensité telle que le premier contact a lieu le plus souvent dans une institution de soins : psychose, dépression sévère, trouble de la personnalité, addictions, désinsertion sociale ou somatisations. Dans ces situations, les intervenants montreront comment une écoute analytique et une action thérapeutique peuvent se compléter et amener à des solutions nouvelles pour le patient, le thérapeute et l’institution. Chaque thème sera abordé au travers de :

  • Cours théoriques
  • Séminaires de lecture
  • Psychodrames (situations cliniques mises en scène)
  • Ateliers cliniques

Description

Une supervision en groupe fait partie intégrante de la formation du CAS. Par groupes de six ou sept participants, et à raison de deux séances de supervision par soirée, chaque participant peut présenter plusieurs fois sa clinique.

Description

Les participants devront rédiger et présenter un court mémoire. Dans l’élaboration de ce projet, un accompagnement individuel est assuré pour chacun des participants par l’un des membres du Comité scientifique. Le travail fait l’objet d’une défense orale une fois sa version écrite acceptée.

Conditions d'admission

Pour s’inscrire au CAS, une formation de base à la psychothérapie psychanalytique doit avoir été suivie :

  • CAS en Psychanalyse et psychopathologie clinique (UNIL)
  • Formations CEPUSPP de l’axe psychanalytique (DP-CHUV) : en savoir plus
  • ou toute autre formation jugée équivalente

Pour les psychologues visant le titre fédéral de psychothérapeute et pour les médecins qui souhaitent suivre la filière complète de formation en psychothérapie psychanalytique, merci de vous référer au délai et au processus d’admission du MAS en psychothérapie psychanalytique.

Nombre de participants

Le nombre de places est limité.

Les intervenants du CAS sont des psychanalystes et des psychothérapeutes confirmés, institutionnels ou en pratique libérale mais ayant gardé un intérêt pour l’institution de soins. Le nécessaire dialogue entre institutions de santé publique et praticien en cabinet privé sera une des spécificités de ce CAS.

Contribution aux ODD

Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d'un masculin et d'un féminin.