L'Observatoire

Mission et structure de l'Observatoire

Observatoire «économie langues formation» (élf)


L'Observatoire élf a débuté ses activités en automne 2003, avec l'appui financier du Rectorat de l'Université de Genève. Il a pour principale mission de contribuer à la recherche et à l'enseignement sur l'interrelation entre économie, langues et formation, tout particulièrement en vue de développer des instruments de gestion de la diversité linguistique. À terme, l'Observatoire vise à être reconnu comme ressource et comme centre de compétences dans la gestion de la diversité linguistique.

Le champ thématique de l'Observatoire fait nécessairement appel à plusieurs disciplines; il vise donc au développement d'expertise dans la mise en œuvre d'une démarche interdisciplinaire, ainsi qu'à servir de lieu d'interface entre la Faculté de traduction et d'interprétation et d'autres Facultés de l'Université, ainsi que d'Instituts rattachés à l'Université.

L'Observatoire est ainsi impliqué dans des projets de recherche majeurs, notamment dans le cadre du Programme National de Recherche 56 ("Diversité des langues et compétences linguistiques en Suisse") ainsi que pour la Commission européenne (projet DYLAN: www.dylan-project.org).

L'Observatoire entend également s'inscrire dans la perspective du développement de la Genève internationale, notamment dans le cadre du Pôle de compétences en relations internationales lancé par la Confédération suisse au printemps 2005.

L'Observatoire, dirigé par un professeur, compte actuellement cinq chercheurs. Il peut également recevoir des chercheurs invités pour des périodes limitées (« visiting scholars ») dans le cadre des projets de recherche. Enfin, les membres de l'Observatoire entretiennent des relations scientifiques régulières avec des collègues ailleurs dans le monde ; ceux-ci peuvent être invités à devenir correspondants de l'Observatoire.