Les 50 ans du Fonds Maurice Chalumeau

Dans le courant des années 2020 et 2021, le «Fonds universitaire Maurice Chalumeau - Connaissances des sexualités» fêtera plusieurs anniversaires qui marqueront à plus d’un titre son demi-siècle d’existence. Chacun d’eux sera l’occasion de célébrer le caractère délibérément pionnier du geste de Maurice Chalumeau à l’aube des années 1970, à une époque où l’étude des sexualités ne pouvait compter, pas même au sein des académies, sur l’espace de liberté qu’elle a conquis depuis lors.

Ces moments de célébration permettront aussi de dresser un état des lieux des champs de recherche et des espaces de formation dans le domaine des sexualités qui demandent à être explorés, renforcés ou mis en relation au sein de l’université. Mais ce sont aussi les liens entre l’académie et la Cité qui seront retissés et multipliés avec le dessein de promouvoir de nouveaux projets collaboratifs autour des sexualités, en partenariat avec d’autres institutions, organisations ou associations.

Ces anniversaires permettront également au Fonds de compléter sa phase actuelle de réorganisation, qui touche son fonctionnement et sa gouvernance et à laquelle la pandémie de covid-19 a imposé une temporalité et un format différents.

Le premier cinquantenaire, le 6 juin 2020, est celui de la mort de Maurice Chalumeau. Le Fonds a tenu à lui rendre hommage en publiant ce jour-là son nouveau site internet, dans lequel un portrait de Maurice Chalumeau est esquissé, animé par le désir de rendre présentes sa figure et sa trajectoire aux côtés des activités scientifiques que son don généreux a rendues possibles.

Deux autres cinquantenaires serviront de jalons, durant les prochains mois, au lancement de nouveaux projets de recherche et de nouvelles formations, à la remise de prix, au vernissage de publications, à des conférences et expositions et encore à d’autres projets en lien avec la Cité.

Ces repères symboliques seront :

  • Le 17 novembre 1970, date à laquelle l’Université de Genève a été autorisée par le Conseil d’État de la République et canton de Genève à accepter le legs de Maurice Chalumeau ;
  • Le 5 mars 1971, jour où en exécution des volontés du testateur, le «Fonds universitaire Maurice Chalumeau» a été créé sous la tutelle de l’Université de Genève, dans le but d’établir un centre d’études destiné à promouvoir le développement des connaissances scientifiques sur les sexualités de manière interdisciplinaire.

Un mandat à la Haute école de gestion de Genève pour évaluer les archives du FUMC

Dans ce contexte de cinquantenaire, de février à octobre 2020, la Haute école de gestion de Genève a été mandatée pour réaliser une étude évaluative des archives du Fonds Maurice Chalumeau, afin de mieux connaître le contexte qui a amené à sa création. La Professeure Basma Makhlouf Shabou est la responsable du projet et elle est assistée par Aurèle Nicolet. Les étudiant-e-s du module "774n Évaluation archivistique 2" ont ainsi contribué aux séances de travail de ce projet portant sur la valorisation des archives du FUMC.

Une méthodologie basée sur une approche qualitative exploratoire et descriptive a été adoptée. Cette dernière propose d’explorer les contenus du fonds d’archives tout en menant une investigation auprès d’autres sources internes et externes. Cette méthode permet non seulement de profiler quantitativement et qualitativement le fonds d’archives, mais elle permet d’enrichir également sa description avec des données complémentaires pertinentes.

 

Un «Think Tank» pour les 50 ans du FUMC

À l'occasion des 50ans du FUMC, la Commission scientifique du Fonds a temporairement mandaté, de février 2020 à janvier 2022, une instance externe nommée «Think Tank», dont le but est d’accompagner et d’enrichir le nouvel agenda du Fonds. Cette instance est composée de six membres issus de différentes Facultés de l’Université de Genève, sollicités en raison de leur expertise en matière de genre et de sexualités. Sa mission générale est de fédérer et de développer les compétences existantes au sein de l'Université sur les questions relatives à la diversité sexuelle; une mission qui correspond aux volontés testamentaires de Maurice Chalumeau et à la nouvelle vision de la Commission scientifique du Fonds, qui inclut le souhait d'éclairer, par le biais d’approches interdisciplinaires, les conditions de vie des personnes considérées minoritaires en raison de leur sexualité, dans le dessein d'améliorer leur bien-être.