Actualités 2022

Agenda 2030 : une plateforme pour rattraper le retard de la Suisse

rapport.jpg

Il ne reste plus que huit ans à la Suisse pour s’aligner sur ses objectifs de développement durable. À mi-parcours, le Conseil fédéral vient d’adopter le deuxième rapport national sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Un bilan intermédiaire mitigé, qui appelle à passer à la vitesse supérieure dans des secteurs prioritaires comme le climat, la biodiversité, l’énergie et la réduction de la consommation. Principale nouveauté : pour la première fois, la Confédération s’est dotée d’une plateforme numérique accessible au public, qui permet de suivre en quasi-temps réel ses progrès.

Jörg Balsiger, directeur du Pôle Gouvernance de l’Environnement et Développement Territorial et de la formation CAS Développement durable : horizon 2030, salue l’initiative numérique de la Confédération dans Heidi News, mais regrette certaines imprécisions : "La volonté de communiquer sur l’avancée des Objectifs de développement durable est louable, mais des omissions regrettables demeurent, notamment vis-à-vis du secteur du négoce et de l’impact de la consommation suisse à l’étranger. Par exemple, 82% de notre empreinte hydrique est externalisée. Pourtant, cet aspect est passé sous silence dans le rapport national."

Le rapport fait également état d’une diminution des émissions de gaz à effet de serre en Suisse, sans comptabiliser les émissions importées à l’étranger, causées par la consommation suisse, qui ne cessent d’augmenter. Dans un communiqué, la Plateforme suisse Agenda 2030 – une coalition d’environ 50 organisations de la société civile, actives dans des domaines variés comme l’environnement, la coopération internationale, les droits de l’homme et l’économie durable – déplore des objectifs peu ambitieux.

12 mai 2022
  Actualités 2022