Actualités & événements

Nouveau livre du Prof. Jean-Charles Rochet sur la spéculation financière

La spéculation financière peut aussi bien être bénéfique que néfaste. À petite dose, elle améliore le partage des risques dans l’économie et contribue au financement des innovations. À forte dose, elle provoque des crises financières très coûteuses pour la société. Il faut limiter la spéculation financière, et pour cela il faut la taxer.

Dans leur livre intitulé « Il faut taxer la spéculation financière », Ivar Ekeland ancien président de l'Université Paris-Dauphine et Jean-Charles Rochet, professeur de finance à la GSEM proposent une microtaxe (0,5 %, voire moins) perçue sur tous les paiements. Cette taxe aurait un impact très faible sur la vie quotidienne, mais frapperait lourdement les transactions les plus spéculatrices.

2 juin 2020
  2020
   AACSB-logo-member-color-RGB.png        AMBA-logo-Acc-Colour.gif          EFMD-NewLogo2013-HR_colours.png        

prme-stacked-solid-rgb.png