2019

Réflexions sur la question antisémite - Rencontre avec Mme Delphine Horvilleur - 20 mai 2019

Lundi 20 mai 2019

19h00-20h30
Uni Dufour, auditoire U600

ENTRÉE LIBRE

Cette rencontre est organisée par la Licra-Genève, l’Université de Genève, le 
Gil, la 
Librairie Payot en collaboration avec l’association des étudiants en sciences politiques et relations internationales (AESPRI) avec la participation des éditions Grasset.

Cette conférence-débat prendra comme point de départ le dernier ouvrage de Madame Delphine Horvilleur intitulé  Réflexion sur la question antisémite publié chez Grasset en janvier 2019.

img_couv_question.jpegDans son ouvrage, elle renverse les propos que Sartre avait développé dans son ouvrage Réflexions sur la question juive lequel qui s’intéressait à la façon dont le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives. Dans tout ce corpus dont elle fait l’exégèse, elle analyse la conscience particulière qu’ont les juifs de ce qui habite la psyché antisémite à travers le temps, et de ce dont elle « charge » le juif, l’accusant tour à tour d’empêcher le monde de faire « tout » ; de confisquer quelque chose au groupe, à la nation ou à l’individu (procès de l’« élection ») ; d’incarner la faille identitaire ; de manquer de virilité et d’incarner le féminin, le manque, le « trou », la béance qui menace l’intégrité de la communauté. Cette littérature rabbinique que l’auteur décortique ici est d’autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l’antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l’extrême droite et de l’extrême gauche (notamment l’argument de l’«exception juive » et l’obsession du complot juif). Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue…) que de donner des armes pour s’en prémunir. Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.

A propos de Mme Horvilleur Née en 1974 à Nancy, Delphine Horvilleur est une rabbin française du Mouvement juif libéral de France. Elle dirige la rédaction de la Revue de pensée(s) juive(s) Tenou’a. Elle est l’auteur de En tenue d’Eve : féminin, pudeur et judaïsme (Grasset,2013), Comment les rabbins font les enfants (Grasset, 2015) et, en collaboration avec Rachid Benzine, Des mille et une façons d’être juif ou musulman (Seuil,2017).

Programme

19h00 Message de bienvenue
Prof. René Schwok, directeur du GSI de l’Université de Genève
  Introduction
M. Manuel Tornare, Président de la Licra-Genève
Mme Romaine Jean, Journaliste et membre du Bureau de la Licra-Genève
 19h15 Allocution
Mme Delphine Horvilleur rabbin française du Mouvement juif libéral de France
 19h45 Débat
Prof. Michel Grandjean (UNIGE)
Prof. Elisabeth Parmentier (UNIGE)
Etudiants de l’AESPRI (GSI)
Modération : Mme Romaine Jean
 20h10 Dialogue avec le public
 20h30 Conclusion
M. David Sikorsky, Président du GIL
 20h35 Séance de dédicace
17 avril 2019
  2019