2021

Cycle de conférences publiques dans le cadre du cours "Regard interdisciplinaire sur la migration forcée"

L’ouverture des frontières aux migrations de travail: une solution à la crise de l’asile?

Catherine WIHTOL DE WENDEN, Directrice de recherche au CNRS (CERI, FNSP, Paris)

28 octobre 2021 à 18h30 | MR380

Devant la persistance migratoire concernant l'accueil des réfugiés, les recommandations du Pacte de Marrakech "Pour une immigration sécure, ordonnée et régulière" notamment, conduisant à l'abolition de la fermeture des frontières aux migrations de travail dans les secteurs en tension pourraient-elles être une voie à suivre pour résoudre la crise de l'asile?

Docteur en Science Politique et directrice de recherche au CNRS (CERI, FNSP, Paris), Catherine Wihtol de Wenden est spécialiste des migrations internationales, et auteur de très nombreux ouvrages et articles sur le phénomène migratoire. Elle a été consultante auprès de l'OCDE, du Conseil de l'Europe, de la Commission européenne, et expert auprès du Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies.


Img_page_NegociationProtocole_16122021.jpg
Télécharger l'affiche (PDF)

La négociation du Protocole relatif au statut des réfugiés : un chapitre méconnu de la Guerre froide

Robert Barsky, Professeur de littérature, sciences politiques et de droit à l’Université Vanderbilt (US-TN)

16 décembre 2021 à 18h30 | MR380

Le Protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés est un traité international clé du droit des réfugiés. Ce Protocole faisait suite à la convention de 1951 qui restreignait l’accès au statut de réfugié aux personnes victimes d’événements survenus avant le 1er janvier 1951, et donnait la possibilité aux états signataires de limiter l’accès aux événements survenus en Europe. Le Protocole de 1967 a finalement remplacé ces restrictions temporelles et géographiques, donnant naissance au droit des réfugiés auquel nous faisons référence aujourd’hui. Pour des raisons fascinantes et méconnues, les éléments du contexte historique des négociations ayant sous-tendu l’élaboration de ce Protocole de 1967 n’ont jamais été rassemblés. Cette conférence explore les distinctions historiques, politiques et juridiques entre le Protocole de 1967 et la Convention de 1951.

Biographie

Robert Barsky est professeur de littérature, de sciences politiques et de droit à l’Université Vanderbilt. Auteur de 9 livres, il a écrit les biographies de Noam Chomsky et de Zellig Harris, ainsi que plusieurs œuvres portant sur les réfugiés et les sans-papiers.

Inscriptions: https://formulaire.unige.ch/outils/limesurvey3/index.php/546634?lang=fr


img_Transmissions_raumatismes.jpg
Télécharger l'affiche (PDF)

Les transmissions des traumatismes

Prof. Boris Cyrulnik, Neuropsychiatre et écrivain, lauréat du prix Renaudot, docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain

20 décembre 2021 à 18h30 | MR380

La migration forcée est génératrice de traumas qui peuvent se transmettre de génération en génération. Dans cette conférence, Boris Cyrulnik décrira ces mécanismes de transmission qui se font par les processus épigénetiques qui associent l'histoire et la neurobiologie, par les interactions précoces qui structurent l'expression des émotions, et par l'ontogenèse verbale qui part du cerveau pour évoluer vers les récits.

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre, il enseigne aux universités de Toulon et de Mons en Belgique. Auteur de plusieurs centaines d’articles et de 60 livres, et ayant reçu plusieurs prix prestigieux dont les prix Renaudot, le prix Jean Bernard et le prix des droits de l’Homme, il a contribué à développer la notion de résilience ou comment reprendre un nouveau développement après un traumatisme.

Inscriptions: https://formulaire.unige.ch/outils/limesurvey3/index.php/797371?lang=fr

20 septembre 2021
  2021