Michel Hottelier


J’enseigne chaque année le droit constitutionnel dans le programme de bachelor de première année de la Faculté de droit. Il s’agit d’un enseignement obligatoire, indispensable à la formation des juristes, qui draine plusieurs centaines d’étudiant-es. Le cours allie enseignement ex-cathedra en amphithéâtre, suivi de plusieurs séances de travail pour lesquelles les étudiant-es sont réparti-es en groupes plus réduits, dans la perspective de favoriser l’échange et l’interaction.

Les modes de transmission et d’acquisition des connaissances dans un contexte aussi vaste, face à un nombre d’étudiant-es qui ne cesse par ailleurs d’augmenter depuis une vingtaine d’années, animent régulièrement ma réflexion. J’ai développé ces dernières années (2017), d’une part, l’enregistrement audiovisuel du cours et sa mise à disposition, en accès immédiat puis différé (streaming). D’autre part, le tournage de séquences de type MOOC dans le cadre d’un projet pilote soutenu par le Rectorat (2014) m’a permis de mettre à disposition des étudiant-es un certain nombre de séances du cours scénarisées et filmées. Le but est de susciter leur intérêt au moyen d’une offre d’enseignement à la fois originale et diversifiée.

Au vu de l’intérêt suscité par le développement des MOOCS et de l’enseignement à distance à l’UNIGE, le développement de nouveaux outils et l’élargissement de l’accès à la connaissance devraient permettre d’offrir aux étudiant-es des opportunités d’étude adaptées à leur situation personnelle et à leur disponibilité.