Projets

Team-based learning

Fiche de Projet
Réalisé par : Jean-François Etter
Contact : Jean-Francois.Etter@unige.ch
Cours : Santé publique, santé globale et médecine du travail
Cursus : Master
Nombre d'étudiant-es : 100 - 300
Innovations utilisées :
Questionner
Faire collaborer
Problématique :
Préparer
Rendre actif
Faculté : Médecine
Description du Projet
Situation de départ

Jusqu’en 2016, le cours de santé publique et de médecine du travail était délivré ex cathedra. Afin de pallier une faible fréquentation du cours, les enseignant-es ont pris la décision de dynamiser le cours en proposant des apprentissages préalables au cours. Ceux-ci sont évalués en début de cours à l’aide de questionnaires et consolidés par des discussions de groupe. L’objectif visé est d’améliorer l’apprentissage des étudiant-es en promouvant leur participation active en suivant le principe de Team-based learning.


Mise en place et déroulement du projet

Le nouveau format de cours choisi par les enseignant-es comprend une démarche de type classe inversée et un apprentissage par équipes.

Dans un premier temps et préalablement à chaque séance de 2h, les étudiant-es procèdent à une préparation individuelle de 2h à l’aide d’une plateforme d’e-learning (agrémentée de lectures et vidéos en ligne). Cette méthode permet d’intégrer les nouvelles technologies de l’information : une partie des connaissances est acquise par du travail individuel sur plusieurs supports, et le temps lors de la séance est consacré à des échanges avec les collègues et avec l’enseignant. En début de cours, ce travail préparatoire est évalué individuellement par un test de 3 questions QCM sur Moodle comptant pour la note.

Dans un second temps, le même test est ensuite rempli par équipe favorisant ainsi l’interaction et le débat entre étudiant-es. Sur la base des réponses données par les étudiant-es, les enseignant-es prennent un moment pour clarifier certains points. Le reste du cours est dédié à des activités où l’équipe applique ses connaissances pour résoudre des problèmes complexes, tels que des vignettes cliniques. Chaque équipe doit fournir une seule réponse en la justifiant. Les équipes sont ensuite encouragées à interagir entre elles et à défendre leurs points de vue sous forme de débat en séance plénière.


Retour et conseils sur la mise en place d'un tel projet

Le processus permet une certaine souplesse (l’étudiant-e peut gérer son temps lors de l’apprentissage individuel), mais aussi une plus grande responsabilisation (l’étudiant-e doit être préparé-e afin de participer activement aux tests et aux exercices d’application en équipe). Le travail par équipe ajoute une dimension supplémentaire à l’apprentissage, car il permet aux étudiant-es de développer leur capacité à communiquer, à travailler ensemble et à confronter et argumenter leurs points de vue. Cet enseignement permet à l’étudiant-e de contextualiser son apprentissage sous la supervision de l’enseignant.

Pour les enseignant-es, la mise en place d’un tel cours demande une réflexion approfondie sur les objectifs pédagogiques puisque ceux-ci structurent à la fois le matériel pour la préparation individuelle, les tests QCM et les exercices d’application de la théorie. Les premières années sont des années d’apprentissage pendant lesquelles les enseignant-es doivent développer des capacités de facilitation d’un large groupe, ce qui n’est pas toujours aisé. Cependant, les enseignant-es ont constaté des évolutions positives dans l’attitude des étudiant-es : ils/elles sont présent-es et préparé-es ; ils/elles savent appliquer la théorie lors des exercices ; le travail en équipe fonctionne bien ; les membres du groupe réfléchissent ensemble et débattent.

Nous avons l’impression que les étudiant-es apprennent mieux avec cette méthode, mais chaque séance est différente et la réussite n’est pas garantie à l’avance. Le succès, lorsqu’on choisit cette méthode, repose sur la préparation de la séance et sur le choix, pour l’exercice en équipes, d’un sujet suscitant le débat et nécessitant la mobilisation des connaissances acquises lors de la préparation individuelle. Cela demande un peu d’expérience de la part des enseignant-es. 


Avis des étudiant-es

L’évaluation s’est faite essentiellement par un questionnaire que les étudiant-es devaient remplir après chaque séance. Quelques étudiant-es se sont plaint-es de devoir travailler plus car ils/elles doivent préparer le cours ; le travail en équipe demande un investissement personnel supplémentaire qui a parfois été perçu négativement. D’autres étudiant-es ont cependant noté de façon positive la contribution de l’équipe à leur apprentissage.

Fichiers multimédias annexes
Espace Moodle du cours
Espace Moodle consacré au concept de Team-based learning
Billet CIEL : Les 7 choses que vous devriez savoir sur... le Team-based learning.