Project list

Corédaction d’études de cas

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
131
Corédaction d’études de cas
Co-authoring of case studies
Emmanuelle Reuter
Emmanuelle.reuter@unine.ch
Différents cours
Catégorisation
Master
25 - 50
Rendre actifs
Simuler une situation
Université de Neuchâtel
GSEM
2021
Oui
Description du projet
Afin d’avoir à disposition des études de cas plus proches de la réalité du terrain local, de renforcer les liens avec les acteurs locaux et d’impliquer les étudiant-es dans l’étude et la gestion des cas pratiques, l’enseignante et son équipe ont décidé de créer des études de cas avec les acteurs locaux.

Les enseignements en management travaillent très souvent avec des études de cas (case methods). Ces outils permettent de développer les compétences en résolution de problématiques managériales. Pour que leur utilisation soit la plus efficace, il faudrait veiller à impliquer les étudiant-es dès la construction du cas étudié.

Pour pouvoir utiliser les études de cas disponibles dans les cases centers dans le cadre de leur enseignement, les enseignant-es doivent acheter des licences dont le coût est non négligeable. De plus, ces études concernent souvent de grandes entreprises connues et sont souvent éloignées du contexte local.

Afin d’avoir à disposition des études de cas plus proches de la réalité du terrain local, de renforcer les liens avec les acteurs locaux et d’impliquer les étudiant-es dans l’étude et la gestion des cas pratiques, l’enseignante et son équipe ont décidé de créer des études de cas avec les acteurs locaux. Cette approche permet de particulièrement bien illustrer les sujets théoriques amenés en classe par des cas concret et d’impliquer les étudiant-es directement dans la co-construction de l’étude de cas elle-même.

Concrètement, l’équipe enseignante cible d’abord une organisation présentant une problématique en lien avec les thématiques du cours pouvant faire l’objet d’une étude de cas (p.ex., options de croissance pour une start-up, choix de modes de financement, gestion des relations entreprise-stakeholders, etc.).

La construction de l’étude de cas s’effectue via un stage scientifique réalisé par des étudiant-es en master ou en doctorat qui ont pu s’immerger dans le contexte d’une entreprise spécifique et analyser sa situation. Ces étudiant-es réalisent un travail de recherche et d’analyse de données, de rédaction du contexte de l’organisation et de la problématique à laquelle elle fait face.

L’étude de cas est accompagnée d’une note qui détaille la démarche pédagogique permettant l’utilisation de l’étude de cas en classe. L’enseignante corédige avec les étudiant-es stagiaires l’étude de cas et la note pédagogique qui porte notamment sur une analyse de l’étude de cas à travers une lentille conceptuelle en lien avec les thématiques des cours de management. Afin de présenter la problématique et les activités de l’entreprise pendant les cours, des capsules vidéo sont réalisées par l’équipe enseignante au préalable.

Il existe ensuite différentes manières d’utiliser les études de cas en cours. Par exemple, l’enseignante peut demander que le cas soit lu avant le cours. Puis, en cours, les étudiant-es travaillent par groupe sur des questions spécifiques avant de participer à un débriefing en session plénière.

La participation des étudiant-es dans la co-construction d’études de cas a de nombreux avantages. Elle permet de développer leurs connaissances et leur intérêt pour des organisations locales ainsi que de susciter la motivation dans l’apprentissage. De plus, des synergies peuvent émergées et être exploitées par les étudiant-es dans leurs travaux de recherche dans le cadre de leur mémoire ou thèse de doctorat.

Pour l’équipe enseignante, ces études de cas permettent une meilleure connaissance des détails de l’entreprise, de la complexité des problématiques mais aussi une plus grande flexibilité dans l’utilisation d’étude de cas au sein des cours en impliquant, par exemple, des acteurs/trices du terrain dans l’enseignement.

La rédaction de cas demande un temps d‘investissement évidemment plus conséquent que de se servir de cas disponibles sur une plateforme. Il faut en effet avoir des liens avec l’entreprenariat local, contacter les entreprises pour connaitre leurs problématiques et rédiger le cas. Toutefois, cela permet de réaliser des économies pour la faculté et même de générer des bénéfices en mettant en ligne ces études de cas sur les plateformes dédiées. En effet, les études de cas et leur note pédagogique sont publiées par exemple sur la plateforme The Case Center (utilisée à travers le monde), sous la marque Université de Neuchâtel, pour que d’autres enseignements puissent en bénéficier en tant que matériel pédagogique. Ces publications permettent ainsi d’augmenter la visibilité de l’université au niveau national et international.

Avant de pouvoir être publiés sur les plateformes, les cas doivent être testés en tant que matériel pédagogique au moins 2 fois dans le cadre des cours.

« L’élaboration d’une étude de cas avec l’UniNE a été une expérience unique et extrêmement enrichissante. J’ai particulièrement apprécié l’opportunité de mêler la pratique à la théorie. J’ai en effet pu travailler en collaboration intime avec une entreprise tout en ayant un point de vue académique et de recherche. Cette approche unique m’a donc permis de tirer profit d’interactions diverse. Ces expériences ont été la source d’apprentissages qui seront certainement bénéfiques pour ma future carrière. »

In order to have at their disposal case studies closer to the reality of the local field, to strengthen links with local actors and to involve students in the study and management of practical cases, the teacher and her team decided to create case studies with local actors.

Management courses often work with case methods. These tools allow students to develop their skills in solving managerial problems. In order to use these tools most effectively, students should be involved in the construction of the case study.  

In order to use the case studies available in the case centers in their teaching, teachers must purchase licenses, the cost of which is not negligible. Moreover, these studies often concern large, well-known companies and are often far removed from the local context.  

In order to have case studies available that are closer to the reality of the local field, to strengthen the links with local actors and to involve students in the study and management of practical cases, the teacher and her team decided to create case studies with local actors. This approach allows to illustrate the theoretical subjects brought in class by concrete cases and to involve the students directly in the co-construction of the case study itself. 

In concrete terms, the teaching team first targets an organization with a problematic related to the course themes that can be the subject of a case study (e.g., growth options for a start-up, choice of financing methods, management of company-stakeholder relations, etc.). 

The construction of the case study is done through a scientific internship carried out by Master or PhD students who have been able to immerse themselves in the context of a specific company and analyze its situation. These students carry out research and data analysis and write up the context of the organization and the problems it faces. 

The case study is accompanied by a note detailing the pedagogical approach to using the case study in class. The teacher co-writes the case study and the pedagogical note with the student interns, which includes an analysis of the case study through a conceptual lens related to the themes of the management courses. In order to present the problems and the activities of the company during the courses, video clips are produced by the teaching team beforhand. 

There are then different ways to use the case studies in class. For example, the teacher can ask that the case be read before the class. Then, in class, students work in groups on specific questions before participating in a debriefing session in plenary. 

Involving students in the co-construction of case studies has many benefits. It develops their knowledge and interest in local organizations and motivates them to learn. In addition, synergies can emerge and be exploited by students in their research work as part of their dissertation or thesis.  

For the teaching staff, these case studies allow for a better knowledge of the details of the company, the complexity of the issues, but also for greater flexibility in the use of case studies within the courses by involving, for example, field actors in the teaching.  

Writing cases obviously requires a greater investment of time than using cases available on a platform. Indeed, it is necessary to have links with the local entrepreneurship, to contact companies to know their problems and to write the case. However, it is possible to save money for the faculty and even generate profits by putting these case studies online on dedicated platforms. Indeed, the case studies and their pedagogical notes are published, for example, on the platform The Case Center (used worldwide), under the brand name of the University of Neuchâtel, so that other courses can benefit from them as teaching material. These publications increase the visibility of the university at the national and international level. 

Before they can be published on the platforms, the cases must be tested as teaching material at least twice in the course.

"Developing a case study with UniNE was a unique and extremely rewarding experience. I particularly appreciated the opportunity to mix practice with theory. I was able to work in close collaboration with a company while having an academic and research perspective. This unique approach allowed me to benefit from diverse interactions. These experiences have been the source of learning that will certainly be beneficial for my future career." 

Illustrations/annexes
https://www.youtube.com/embed/e32ZsDxjQsw
Nouvelles fonctionnalitées
01/01/2023
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Droit #F42941
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève Transversal #CF0063
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Faire voter Faire voter To Vote
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Questionner Questionner Ask questions
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Démontrer Démontrer Demonstrate
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Logo Nom court Nom de l'institution
UNIGE Université de Genève
UNINE Université de Neuchâtel