Coformations 2018-2019

 

Coformation du stage en responsabilité des 4 semaines du vendredi 12 avril 2019

 

Entrer et durer dans le métier : quel accompagnement ?

Se parler du métier, entre débutants et expérimentés, à quelles conditions ?

La coformation des stages en responsabilité cherche chaque année à renforcer la cohérence du domaine III du programme de formation des enseignant-es primaires, consacré à l’intégration et au développement professionnel des étudiantes et étudiants. Elle cherche aussi à nous aider conjointement, formatrices et formateurs de terrain et universitaires, à affiner et partager nos regards ainsi qu’à accompagner et outiller les stagiaires dans leur cheminement.

Cette année, nous avons choisi de consacrer les journées de coformation des stages en responsabilité aux enjeux d’entrer et de durer dans le métier ainsi qu’aux questions de formation et d’accompagnement des stagiaires par rapport à ces défis.

Cette troisième journée de coformation se centrera plus particulièrement sur « se parler du métier, entre débutant-es et expérimenté-es, à quelles conditions ? ». Il s’agira de travailler sur deux axes :

-       Comment les enseignant-es expérimenté-es décrivent, comprennent et mettent en discussion les gestes professionnels et les compétences mises en œuvre au quotidien ?

-       A quelles conditions travailler conjointement les préoccupations des expérimenté-es et des débutant-es au service du développement professionnel des futur-es enseignant-es et des apprentissages de leurs élèves ?      

Notre conférencier, Patrick Picard, ex-responsable du Centre Alain-Savary de l’Institut Français de l’Education – ENS de Lyon, nous proposera le fruit de son expérience sur la question, mais aussi des outils élaborés par son service.

L’atelier sera l’occasion d’analyser précisément des situations d’enseignement selon des focales différentes qui seront présentées lors de la conférence. Sur la base de ces apports et de nos propres représentations, nous interrogerons nos pratiques de formatrices et formateurs (de terrain et universitaires) au moment où nous accompagnons les « futur-es enseignant-es » à la fin de cette dernière année de formation.

Programme détaillé de la journée : Cofo4sem2019.pdf

 

***

Traces de la journée de coformation du vendredi 12 avril 2019 :

- PowerPoint de la coformation du vendredi 12 avril 2019 :Powerpoint 12 avril 2019.pptx

- PowerPoint de la coformation du vendredi 12 avril 2019 en pdf : Powerpoint 12 avril 2019.pdf

- Décrire une pratique professionnelle - régulation : document sur la régulation.pdf

- Décrire une pratique professionnelle - planification : document sur la planification.pdf

- Décrire une pratique professionnelle - motivation : document sur la motivation.pdf

- Décrire une pratique professionnelle - explicitation : document sur l'explicitation.pdf 

- Décrire une pratique professionnelle - différenciation : document sur la différenciation.pdf

- Prise de notes du sous-groupe 3 animé par Sylvia Coutat, Anne Perréard Vité et Nilima Changkakoti : groupe 3.pdf

 

***

Coformation du stage en responsabilité des 3 semaines du vendredi 1er mars 2019

Entrer et durer dans le métier : quel accompagnement ?

Accompagner la réalisation d’un projet de développement professionnel émancipateur

 

La coformation des stages en responsabilité cherche chaque année à renforcer la cohérence du domaine III du programme de formation des enseignant-e-s primaires, consacré à l’intégration et au développement professionnel des étudiantes et étudiants. Elle cherche aussi à nous aider conjointement, formatrices et formateurs de terrain et universitaires, à affiner et partager nos regards ainsi qu’à accompagner et outiller les stagiaires dans leur cheminement.

Cette année, nous avons choisi de consacrer les journées de coformation des stages en responsabilité aux enjeux d’entrer et de durer dans le métier ainsi qu’aux questions de formation et d’accompagnement des stagiaires par rapport à ces défis.

Notre conférencier, Marc Boutet, professeur au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de l’Université de Sherbrooke (Canada), initiera et accompagnera la réflexion en nous proposant quelques repères et points de débat autour de la question suivante : quel rôle le formateur ou la formatrice de terrain peut/doit jouer pour développer chez le ou la stagiaire le savoir-analyser et le vouloir-améliorer de sa propre pratique ?

Entrer et durer dans la profession, certes, mais aussi, et surtout, entrer et évoluer, s’épanouir, voire s’émanciper. Le praticien réflexif de l’enseignement ne plafonne pas; il ne fait pas que durer, il avance sans cesse vers la réduction de l’écart entre ce qu’il fait et ce qu’il dit vouloir faire, écart qui se recrée constamment au fil de l’évolution de ses intentions et du contexte dans lequel il enseigne. Seront partagés et débattus lors de cette conférence des constats issus de notre expérience de formateur d’enseignants au Québec concernant les étapes de la carrière d’enseignant ainsi que de nos recherches sur les enjeux liés à l’accompagnement de leur développement professionnel.

Sur la base de ces apports et de nos propres représentations, nous interrogerons nos pratiques de formatrices et formateurs (de terrain et universitaires) au moment où nous accompagnons les « futur-e-s enseignant-e-s » au début de cette dernière année de formation.

Programme détaillé de la journée :Coformation du stage 3 semaines 2019.pdf

Présentation de Marc Boutet PPT 2019.pdf

Boutet, M. (2002). Pour une meilleure compréhension de la dynamique de la triade. In M. Boutet & N. Rousseau (Éd.), Les enjeux de la supervision pédagogique des stages en enseignement(p. 87‑102). Montréal: Les Presses de l’Université du Québec. Boutet 2002.pdf

Boutet, M., Arsenault, M., Ferland, L., Francoeur, L., & Gagné, L. (2016). Le pari de l’accompagnement pour la formation de praticiens réflexifs de l’enseignement : possibilités et limites d’un système de stages. Approches inductives : Travail intellectuel et construction des connaissances3(1), 189‑218. https://doi.org/10.7202/1035199ar Boutet 2016.pdf

***

Prises de notes du sous-groupe 1 - Andreea Capitanescu Benetti et Geneviève Mottet : groupe 1.pdf

Prises de notes du sous-groupe 2 - Béatrice Brauchli et Valérie Vincent : groupe 2.pdf

Prises de notes du sous-groupe 3  - Carole Veuthey et Lionel Dechamboux : groupe 3.pdf

Prise de notes du sous-groupe 4 - Valérie Lussi Borer et Sylvia Coutat-Gousseau : groupe 4.pdf

***

Coformation du stage en responsabilité filé du vendredi 16 novembre 2018

Entrer et durer dans le métier : quel accompagnement ?

Le travail « bien fait » :

entre représentations personnelles, consensus professionnel et attentes sociales

La coformation des stages en responsabilité cherche chaque année à renforcer la cohérence du domaine III du programme de formation des enseignant-e-s primaires, consacré à l’intégration et au développement professionnel des étudiantes et étudiants. Elle cherche aussi à nous aider conjointement, formatrices et formateurs de terrain et universitaires, à affiner et partager nos regards ainsi qu’à accompagner et outiller les stagiaires dans leur cheminement. 

Cette année, nous avons choisi de consacrer les journées de coformation des stages en responsabilité aux enjeux d’entrer et de durer dans le métier ainsi qu’aux questions de formation et d’accompagnement des stagiaires par rapport à ces défis.

Cette première journée de coformation se centrera plus particulièrement sur le travail « bien fait ». Selon le psychologue du travail Yves Clot,il n’y a pas de bien-êtresansbien-faire, et il ne sert à rien de s’occuper de la qualité de vie au travail si on ne s’intéresse pas d’abord à la qualité du travail. Selon lui, le travail bien fait est le trait d’union entre la santé et la performance. Nous approfondirons et débattrons des conséquences de la prise en compte de cette proposition tant en lien avec nos pratiques professionnelles que de formation de stagiaires au moment où ils entrent dans le métier et espèrent y durer. Comment construisons-nous nos représentations personnelles du travail bien fait ? Y donnons-nous accès à nos stagiaires et si oui, comment ? Comment accédons-nous à leurs propres représentations et comment discutons-nous avec eux de celles-ci ? Comment arrivons-nous à construire avec eux un « consensus professionnel » sur le travail bien fait qui puisse servir de référence commune pour débattre du travail et identifier des pistes de développement professionnel ? Comment faisons-nous face, en tant que professionnel-le, aux attentes sociales, de plus en plus nombreuses, portant sur le travail enseignant et qui viennent perturber notre manière de bien faire notre travail ? Comment formons-nous nos stagiaires à faire face à ces attentes qui peuvent les mettre à mal tant lors de leur entrée dans le métier que tout au long de leur carrière professionnelle ?

Notre conférencière, Valérie Lussi Borer, nouvelle professeure et responsable du module des stages en responsabilité, initiera et accompagnera cette réflexion en nous proposant quelques repères et points de débat autour de cette thématique.

Sur la base de ces apports et de nos propres représentations, nous interrogerons nos pratiques de formatrices et formateurs (de terrain et universitaires) au moment où nous accompagnons les « futur-e-s enseignant-e-s » au début de cette dernière année de formation. 

Programme détaillé de la journée :Coformation du stage filé 2018.pdf

Présentation de Valérie Lussi :  Ppt_COFO_16nov18.pdf

Notes collectives dans SpeakUp : SpeakUp_COFO16nov18.pdf

***

Prises de notes du sous-groupe 1 - de Carole Veuthey, Catherine Grivet Bonzon, Nilima Changkakoti et Walther Tessaro : groupe 1.docx

Prises de notes du sous-groupe 2 - d'Anne Perréard Vité et Béatrice Brauchli : groupe 2.pdf

Prises de notes du sous-groupe 3 - d'Andreea Capitanescu Benetti, Sercan Erceylan, Apolline Torregrosa, Chantal Erard : groupe 3.docx

Prises de notes du sous-groupe 4 - de Valérie Lussi Borer, Silvia Coutat, Cynthia D'Addona et Geneviève Mottet : groupe 4.docx

 

top