Formations des enseignant-es du secondaire (FORENSEC)

Objectifs de la formation

Les domaines de compétences de la formation

 

Les objectifs d’une formation professionnelle se déclinent en termes de compétences à acquérir.

S’inspirant des nombreux référentiels de compétences pour les enseignant-es, les concepteurs et conceptrices de la Forensec ont élaboré une proposition structurée hiérarchiquement, en raison des contraintes de la profession et des multiples facettes qu’elle comprend.

Le schéma ci-dessous illustre les différentes composantes que vise la formation.

 objectifs forensec.jpg

L'acte d’enseigner (domaine 1), au centre, est abordé dans son contexte social et scolaire (domaine 2).

La formation aborde également les valeurs éducatives (domaine 4) qui fondent l’enseignement et contribuent à la construction d’une identité professionnelle en tant qu’enseignant-e (domaine 3).

L’étudiant-e est progressivement apte à :

  • participer au travail mené avec les élèves dans le choix de leur orientation scolaire et professionnelle, en particulier en leur permettant d’élargir leurs choix au-delà des stéréotypes sexués ;
  • développer ses capacités relationnelles avec les élèves, les collègues, l'autorité scolaire et les parents ;
  • développer son aptitude à travailler en équipe, à coopérer et à s'intégrer dans des projets innovants ;
  • coopérer avec l’équipe médico-psycho-sociale, doyen-ne, maître-sse de classe, responsable du groupe-classe, parents, en vue de favoriser l'acquisition des connaissances attendues et l'atteinte des objectifs éducatifs fixés.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont :

  • établir des relations éducatives avec les élèves, individuellement et collectivement, dans les différentes situations de la vie scolaire, en tenant compte de la spécificité de l’apprenant-e adolescent-e ;
  • collaborer avec les collègues de l’école, que ce soit au sein du groupe de discipline, dans l’équipe des enseignant-es d’un groupe-classe ou avec la direction de l’établissement;
  • respecter le cahier des charges fixé par l'autorité scolaire en faisant preuve d'autonomie, de responsabilité et de discernement;
  • s’assurer de l’adéquation des sources utilisées en situation d’apprentissage et faire progressivement de la prévention concernant internet et les données personnelles.

Grâce à la maîtrise de sa/ses discipline/s d'enseignement, en lien avec leur évolution et la recherche, l’étudiant-e est progressivement apte à :

  • transposer ses propres connaissances et ses savoir-faire dans des situations favorisant chez les élèves un apprentissage actif et progressivement autonome ;
  • évaluer la progression des élèves et finalement leurs capacités, leurs prestations et leurs connaissances ;
  • utiliser différents supports d'enseignement (livres, documentaires, informatique, moyens audio-visuels) ;
  • favoriser une réelle mixité entre filles et garçons et permettre des apprentissages communs qui s’émancipent de la division socio-sexuée des savoirs.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont :

  • se situer en tant qu’expert-e de sa discipline d’enseignement, exerçant un rapport critique à son égard, connaissant son histoire, ses méthodes, ses moyens d’enseignement, ses plans d’études et la progression prévue des élèves ;
  • transmettre et permettre aux élèves de construire des connaissances solides, notamment dans le but de leur donner accès à d’autres formations ;
  • gérer un groupe-classe en tenant compte de sa dynamique et des différences entre les élèves, dans le but de garantir des apprentissages dans un contexte favorable à toutes et à tous ;
  • savoir évaluer l’impact d’un outil impliquant médias, images et technologies de l’information et de la communication (MITIC) sur l’apprentissage des élèves, connaître et traiter les questions et démarches pédagogiques spécifiques que l’usage de cet outil soulève et savoir mesurer, de manière critique, son réel apport pédagogique.

L’étudiant-e est progressivement apte à :

  • analyser et infléchir son action professionnelle, en fonction de l'expérience acquise en formation, ceci en évaluant son propre fonctionnement, afin de planifier sa propre formation continue et son développement professionnel ;
  • s’approprier les savoirs constitutifs de la profession enseignante et construire sa propre identité professionnelle.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont:

  • analyser et évaluer sa propre pratique avec des outils mis à disposition par la recherche et les différentes théories de l’éducation et de l’enseignement, afin de prendre de la distance et de modifier, le cas échéant, sa manière de concevoir sa pratique ;
  • s’engager dans une démarche de développement professionnel et de perfectionnement continu sur la base des observations réalisées sur le terrain et d’apports théoriques ;
  • appuyer sur les référentiels en vigueur pour une autoévaluation régulière et une mise à jour de ses acquis et besoins.

L’étudiant-e est progressivement apte à :

  • assumer, dans l’enseignement de sa propre discipline, la dimension éducative de l’école publique au même titre que les autres disciplines, à savoir, comme l’indique notamment l’article 10, al. 1 let. e) de la Loi sur l’Instruction publique ( LIP ), «rendre chaque élève progressivement conscient de son appartenance au monde qui l’entoure, en éveillant en lui le respect d’autrui, la tolérance à la différence, l’esprit de solidarité et de coopération et l’attachement aux objectifs du développement durable» ;
  • respecter l’intégrité et le développement des élèves en incluant dans toutes ses actions professionnelles une perspective éthique ;
  • prendre en compte la diversité des élèves en termes d’origine socio-économique, de sexe et de culture, les accueillir avec bienveillance et sans discrimination.

Les compétences fondamentales à construire durant la formation professionnelle initiale sont:

  • agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions et dans l’esprit de la Loi sur l’Instruction publique (LIP), en respectant les valeurs défendues par celle-ci;
  • communiquer clairement et correctement à l’oral et à l’écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante;
  • intégrer la formation aux MITIC dans le contexte d’une pédagogie de l’éducation aux médias ; ce qui implique, en particulier, de réfléchir à la place de l’école dans une société des médias.