Linguistique allemande

Anna PFÄFFLE

Photo
Mme Anna PFÄFFLE

Assistante

Comédie 110
+41 22 379 72 53
Courriel


Bureau:

Comédie 110 (12, Bd des Philosophes)


Heure de réception:

sur rendez-vous


Descriptif des enseignements 2021-2022:

Semestre de printemps 2022:
 


Curriculum vitae:

CV Anna Pfäffle (août 2020)

Projet de thèse:

„Denn die Zukunft ist unser.Louise Otto-Petersʼ Beitrag zur Geschichte des öffentlichen Sprachgebrauchs in Deutschland
(titre provisoire)

Directrice de thèse : Prof. Dr. Juliane Schröter

Résumé:

Le 19ème siècle représente une période significative pour l’historiographie de la langue allemande, car c’est à cette époque que les bases de l’allemand standard se sont formées. D’importants changements socio-culturels, notamment la transition d’un Etat féodal vers une société industrielle, ont permis au peuple – grâce à l’adoption progressive de la scolarité obligatoire – d’avoir accès à la lecture au-delà des couches sociales cultivées. Ceci permettait à une grande partie de la population de lire, au moins partiellement, la presse populaire qui se développe et connaît un essor fondamental au 19e siècle. Même si l’influence de la presse sur l’évolution de la langue est bien prise en compte par les recherches sur l’historiographie de l’allemand au 19e siècle, cette dernière se base majoritairement sur des textes et documents écrits par des hommes. Indépendamment de la question de savoir si les différents sexes emploient la langue d’une manière différente, l’historiographie d’une langue doit – pour être la plus complète possible – prêter attention à tous les groupes de personnes produisant des documents écrits. Et les femmes en faisaient de plus en plus partie au 19e siècle. Ce projet de thèse a donc pour but de contribuer à combler cette lacune en analysant l’usage de la langue de l’une des fondatrices du premier mouvement féministe en Allemagne au milieu du 19ème siècle, Louise Otto-Peters, dans le domaine public à travers deux journaux qu’elle a coédités. Il est présumé que ce mouvement, et surtout Louise Otto-Peters, ont joué un rôle primordial dans le développement des moyens linguistiques qui sont indispensables pour une société démocratique, dans laquelle l’interaction et la négociation entre différents groupes sociaux constituent les bases.


Linguistique allemande