Actualités

Le prix "Marcel Compagnon" a été décerné à M.Guillaume Broillet

Le Prix Marcel Compagnon des langues, littératures et civilisations occidentales a été décerné à M. Guillaume Broillet pour son travail de Mémoire:

 "Vom „Wohlgefühl des Baumes an seinen Wurzeln“ zur „wunderliche[n] Familien-Ähnlichkeit“ : Nietzsches genealogisches Denken im Kontext der sprachvergleichenden Forschungen seiner Zeit"

Résumé:

L'étude entreprend d'analyser l'usage plus ou moins explicite de schèmes généalogiques présent dans 3 ouvrages thématiquement apparentés tirés de la première et de la dernière périodes de l’œuvre de Nietzsche :"Avantages et inconvénients de l'histoire pour la vie" (1874), "Par-delà le bien et le mal" (1886) et "Généalogie de la morale" (1887). En particulier, la récupération par Nietzsche d'un discours métaphorique d'origine linguistique essentialisant l'image de l'arbre comme symbole d'une continuité héréditaire transcendantale se révèle comme l'un des vecteurs principaux d'une mythologie des origines souvent mobilisée plus ou moins implicitement à travers les spéculations historiographiques de l'auteur. La "généalogie" d'une telle figure est ensuite esquissée, au gré d'exemples tirés de divers traités exotériques du philologue contemporain August Schleicher (1821-1868), par une brève exposition du rôle méthodologique central joué au mitan du 19ème siècle par le schéma de l'arbre généalogique dans le contexte des diverses recherches en grammaire comparée et en typologie des langues menées par plusieurs représentants de l'indogermanistique naissante.

 

Plus d'informations et accès au Mémoire (en allemand)