Unité d'histoire et d'anthropologie des religions

Projet FNS Ambizione


Des « mystères grecs et romains » aux « mystères chrétiens » ?
Un nouveau regard sur les contacts religieux du monde impérial romain

Subside FNS Ambizione (2015-2018)

 

Francesco Massa
(Page personnelle)

PRÉSENTATION DU PROJET 
Parmi les grands types d’expériences religieuses dans le monde romain, les « cultes à mystères » ont joué un rôle majeur dans les dynamiques religieuses et dans les relations entre « paganisme » et « christianisme ». Mon projet de recherche se propose d’enquêter sur les rapports entre « cultes à mystères » et « christianisme » sur la base d’une approche nouvelle qui abandonne les théories de dérivation pour ancrer l’étude dans les interférences et métamorphoses caractéristiques des cohabitations religieuses aux premiers siècles de notre ère.

En analysant une sélection de textes chrétiens des IIe-IVe siècles, ma recherche s’articulera autour de trois objectifs :

  1. comprendre comment les auteurs chrétiens parlent des cultes à mystères grecs et romains ;
  2. analyser pourquoi les auteurs chrétiens reprennent le vocabulaire et les concepts mystériques pour définir le christianisme ;
  3. étudier par des exemples concrets (Éleusis et Mithra) les compétitions entre mystères païens et mystères chrétiens chez les auteurs chrétiens.

D’une part, l’analyse du regard chrétien sur les « mystères » grec et romain permettra de proposer une nouvelle évaluation des phénomènes religieux qu’on appelle aujourd’hui les « cultes à mystères ». D’autre part, l’étude de l’utilisation du langage mystérique dans les sources chrétiennes permettra de comprendre une phase décisive de la construction des identités chrétiennes.

L’analyse de ces questions historiques fournira également des éléments de réflexion plus larges sur les discours actuels sur le religieux et sur la façon dont les religions construisent les représentations des autres et leurs propres identités

Mots-clés: Religions de l’Empire romain, Cultes à mystères, Hellénisme et christianisme, Littérature chrétienne ancienne

 

COLLABORATIONS
Co-direction (avec N. Belayche, EPHE) d'un groupe de recherche "Les cultes à mystères (mystèria, teletai, orgia) et leurs acteurs spécialisés" dans le cadre de l'Unité Mixte de Recherche AnHiMA (Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques), Paris.

Participation au groupe de recherche "Dieux de Rome et du monde romain. Leurs modes d'action et leurs réseaux de relations en contexte cultuel", piloté par Y. Berthelet et F. van Haeperen, Université de Liège.

 

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES ORGANISÉES

  • « Les "mystères" au IIe siècle : un mysteric turn ? »
    Colloque international, École Pratique des Hautes Études, les 20-22 septembre 2018
    Organisateurs : Nicole Belayche, Philippe Hoffmann, Francesco Massa
    Programme 
  • « Dire les cultes à mystères en latin : approches littéraire et historique »
    Journées d'études, Université de Genève/Fondation Hardt, les 1er-2 juin 2018
    Organisateurs : Francesco Massa et Damien Nelis
    Programme
  • « Les philosophes et les « mystères » dans le monde romain »
    Journée d’études, Université de Genève/Fondation Hardt, le 12 septembre 2017
    Organisateurs : Francesco Massa et Nicole Belayche
    Programme
  • « Mystères en comparaison »
    Atelier, UMR 8210 AnHiMA, Paris, le 1er février 2017
    Organisateurs : Nicole Belayche et Francesco Massa
    Programme
  •  « Du ‘paganisme’ au ‘christianisme’ : choc des civilisations ou transition pacifique ?
    Regards croisés entre archéologie et histoire des religions
     »

    École doctorale, Université de Genève, les 2-3 décembre 2016
    Organisateurs : Lorenz Baumer et Francesco Massa
    Programme
  • « Mystères & hérésies : polémiques, identités, interactions »
    Journée d’études, Université de Genève, le 14 juin 2016
    Organisateurs : Francesco Massa et Enrico Norelli (avec le soutien du « Fonds National Suisse »)
    Programme

 

PUBLICATIONS

Direction d’un numéro de revue scientifique à comité de lecture

  1. Les « mystères » : questionner une catégorie, N. Belayche et F. Massa (éds.), Mètis. Anthropologie des mondes grecs anciens NS 14 (2016), p. 5-132. [www.anhima.fr/spip.php?article1722]
  2. Discours sur les religions dans l’Empire romain : regards croisés entre ‘païens’, ‘juifs’ et ‘chrétiens’, F. Massa (éd.), Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 585-822.

 Co-édition d’ouvrage

  1. Puissances divines à l’épreuve du comparatisme : constructions, variations et réseaux relationnels, C. Bonnet, N. Belayche, M. Albert LLorca, A. Avdeef, F. Massa & I. Slobodzianek (éds.), Turnhout, Brepols (« Bibliothèque de l’École des Hautes Études/Sciences religieuses », 175), 2017, 489 pages.

Articles

  1. « La notion de ‘mystères’ au IIe siècle de notre ère : regards païens et Christian turn », dans N. Belayche, F. Massa (éds.), Les « cultes à mystères » : retour sur une catégorie, Mètis NS 14 (2016), p. 109-132.
  2. « Nommer et classer les religions aux IIe-IVe siècles : la taxinomie ‘paganisme, judaïsme, christianisme’ », dans F. Massa (éd.), Les discours sur les religions dans l’Empire romain : regards croisés entre ‘païens’, ‘juifs’ et ‘chrétiens’, Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 689-715.
  3. « Les mystères. Quelques balises introductives : lexique et historiographie », Mètis NS 14 (2016), p. 7-19 (avec N. Belayche).
  4. « Les discours sur les religions dans l’Empire romain. Avant-propos », Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 587-591.
  5. « Luci e misteri a Costantinopoli. Concorrenze religiose nell’orazione XXXIX di Gregorio di Nazianzo », dans R. M. Parrinello (éd.), Storia del cristianesimo e storia delle religioni. Omaggio a Giovanni Filoramo, Humanitas 75, 5-6 (2017), p. 779-790.

Chapitres d’ouvrages

  1. « Les théologies barbares chez Eusèbe de Césarée. Taxinomies et hiérarchies », dans S.H. Aufrère, F. Möri (éds.), Sagesses barbares. Échanges et réappropriation dans l’espace culturel gréco-romain, Genève, La Baconnière, 2016, p. 597-622.
  2. « Liber face à Dionysos : une assimilation sans écarts ? Koinè dionysiaque et pratiques rituelles romaines », dans C. Bonnet, V. Pirenne-Delforge, G. Pironti (éds.), Dieux des Grecs, dieux des Romains : panthéons en dialogue à travers l’histoire et l’historiographie, Roma, Institut Historique Belge de Rome, 2016, p. 117-129.
  3. « Amplifier, dissimuler, neutraliser : de l’omnipotence à l’impuissance » et « Capter les puissances divines, modeler les paysages religieux », dans Puissances divines à l’épreuve du comparatisme : constructions, variations et réseaux relationnels, C. Bonnet, N. Belayche, M. Albert LLorca, A. Avdeef, F. Massa & I. Slobodzianek (éds.), Turnhout, Brepols (« BEHE/SR », 175), p. 237-240 et 335-337.
  4. « Devotees of Serapis and Christ? A Literary Representation of Religious Cohabitations in the 4th Century », dans L. Arcari (éd.), Beyond Conflicts. Cultural and Religious Cohabitations in Alexandria and in Egypt between the 1st and the 6th century, Tübingen, Mohr Siebeck, 2017, p. 213-229.
  5. « Vettio Agorio Praetestato: aristocrazia romana, culti orientali e cristianesimo », dans C. Bonnet, E. Sanzi (éds.), Roma città degli dèi. La capitale dell’impero come laboratorio religioso, Roma, Carocci, 2018, p. 59-72.
  6. « Lo sguardo cristiano sui culti orientali », dans C. Bonnet, E. Sanzi (éds.), Roma città degli dèi. La capitale dell’impero come laboratorio religioso, Roma, Carocci, 2018, p. 341-352.

 

CONFÉRENCES

  1. Arnobe et Firmicus Maternus : entre mystères et sacrements, Journées d’études « Dire les cultes à mystères en latin : approches historique et littéraire », Université de Genève/Fondation Hardt (1er-2 juin 2018).
  2. Mystères et épithètes : l’interprétation des auteurs chrétiens grecs (IIe-IVe siècles), Séminaire du projet ERC Advanced Grant « Mapping Ancient Polytheisms », Université de Toulouse-Jean Jaurès (14 mai 2018).
  3. Dionysos, un dieu inactuel ?, Colloque international « Furio Jesi et les limites de la science du mythe », Aix-Marseille Université (17-18 avril 2018).
  4. Des compétitions religieuses autour du temps et du jeu dans l’Antiquité tardive, Formation doctorale EDOCSA, « Le temps est un enfant du joue (Héraclite, fr. 52 DK) », Université de Fribourg (1-2 mars 2018).
  5. Éleusis-Rome aller/retour. Mobilité et dynamiques religieuses autour des mystères éleusiniens à l’époque impériale, « Migrations et mobilité religieuse : espaces, contacts, dynamiques et interférences », Université de Besançon (23-24 novembre 2017).
  6. Condamner la divination païenne au IVe siècle : enjeux politiques et religieux chez les auteurs chrétiens, Colloque international « Les théories de la divination dans l’Antiquité tardive et à Byzance », Université de Bucarest (17-18 novembre 2017).
  7. Liber et les autres : réseaux divins chez les ‘derniers païens’, Dieux romains : identités, modes d’actions, réseaux, Université de Liège (19-20 octobre 2017).
  8. Hellènes, ou l’altérité qui est en nous, « Comment dit-on l’autre – Torah, Bible, Coran ? », Institut d’Études Avancées, Aix-Marseille Université (4-5 octobre 2017).
  9. Rereadind and Rewriting Euripides in Clement of Alexandria, « The Reception of Euripides in the Imperial Era and Late Antiquity », International Conference, Université de Göttingen (30 mars-1er avril 2017).
  10. Transformations de la religio au IVe siècle, « De la religio à la religion », Université de Lausanne (1er décembre 2016).
  11. Regards chrétiens sur les mythes et les mystères égyptiens, « Qu’est-ce qu’un mythe égyptien ? », Journée d’étude de l’Association Aigyptos, Université de la Sorbonne-EPHE (26 novembre 2016).
  12. Initiations et mystères chrétiens au IVe siècle, « Expérience sensorielle et normes rituelles dans les mondes anciens », Université de Toulouse (7-8 octobre 2016).
  13. The “mysteries” in the 2nd century, or how to produce an instrument to challenge the Pagans cults, « Annual Meeting on Christian Origins », Italian Centre for Advanced Studies in Religions (CISSR) (Bertinoro, 29 septembre-1er octobre 2016).
  14. Colour Clash? The role of colours in Christian controversies against Pagans, dans le cadre de l’Annual Conference of the ‘European Association for the Study of Religions’ (EASR) « Relocating Religion », organisée par l’Université d’Helsinki (28 juin-1 juillet 2016).
  15. Épiphane de Salamine et les cultes à mystères : stratégies polémiques et identitaires, dans le cadre de la Journée d’études « ‘Mystères’ et ‘hérésies’ : polémiques, identités, interactions », organisée par l’Université de Genève (14 juin 2016).
  16. La fabrique chrétienne du « paganisme », ou comment faire de l’histoire des religions au IVe siècle de notre ère, dans le cadre du Forum de la Méditerranée. Sciences humaines et sociales, Marseille, Villa Méditerranée et MuCEM, organisé par l’Université d’Aix-Marseille (17-19 mars 2016).
  17. « Le Fils de Dieu (…) n’est pas du tout nouveau » : polémiques chrétiennes autour de la création de nouvelles divinités, dans le cadre de la Journée d’études « NEOI. Des hommes nouveaux dieux : de la titulature hellénistique neos à l’imitatio romaine », organisée par l’UMR 8210 AnHiMA, Paris (5 décembre 2015).
  18. La fabrique chrétienne du « paganisme » au IVe siècle de notre ère, ou comment construire la catégorie de « religion », dans le cadre du Colloque annuel de la Société Suisse de Science des Religions sur « Les objets de l’histoire des religions. Entre déconstructions et pratiques comparatistes », organisé par l’Université de Genève (6-7 novembre 2015).