Unité d'histoire de l'art

Henri de RIEDMATTEN

Photo
Prof. Henri de Riedmatten

Professeur assistant

Courriel
Site Web


BIOGRAPHIE

Henri de Riedmatten est depuis 2018 professeur boursier du Fonds national suisse (FNS) au sein de l’Unité d’histoire de l’art de l’Université de Genève.

Il a obtenu son master en philosophie (2004) et son doctorat en histoire de l’art à l’Université de Fribourg (2009), puis son habilitation en histoire de l'art à l'Université de Zurich (2021).

Il fut assistant à l'Université de Fribourg dans le cadre du pôle de recherche national NCCR Mediality (2005-2008). Il a été responsable du programme académique de l’Institut suisse de Rome (2009-2014), puis assistant postdoctoral à l’Institut d’histoire de l’art de l’Université de Zurich (2014-2018). Il a été chercheur invité à l’Université de Harvard (2007), à l’Université de Bâle dans le cadre du pôle de recherche national NCCR eikones (2013), au Zentralinstitut für Kunstgeschichte de Munich (2020) et à la Bibliotheca Hertziana – Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte de Rome (2021).

Henri de Riedmatten dirige le projet de recherche FNS « De la restauration comme fabrique des origines. Une histoire matérielle et politique de l’art à la Renaissance italienne ». Ses travaux portent principalement sur l’art de la période moderne dans ses dimensions matérielles et anthropologiques. Sa dernière publication concerne les représentations du suicide de Lucrèce dans l’art des XVe et XVIe siècles, au sud comme au nord des Alpes : Le suicide de Lucrèce. Éros et politique à la Renaissance (Arles, Actes Sud, 2022). Il a également publié : Lucrèce selon Rembrandt. Une question de restauration  (Paris, Institut national d'histoire de l'art, 2021). Sa thèse de doctorat a paru sous le titre Narcisse en eaux troubles. Francis Bacon, Bill Viola, Jeff Wall (Rome, L'Erma di Bretschneider, 2011, trad. angl. 2014). Il a codirigé des ouvrages collectifs dont Senses of Sight: Towards a Multisensorial Approach of the Image (Rome, L'Erma di Bretschneider, 2015). Il est également l’auteur de plusieurs articles sur l'art de la période moderne, parmi lesquels « Le lever du voile. Voir, être vue, se montrer : le costume féminin à Venise et Padoue (1575-1600) », in : Massimo Leone et al. (éd.), Système du voile. Transparence et opacité dans l’art moderne et contemporain (Rome, Aracne, 2016). Ses recherches actuelles sont consacrées aux questions d’iconoclasme et de restauration à la Renaissance en Italie.

PROJET DE RECHERCHE FNS

Depuis 2018, Henri de Riedmatten dirige le projet de recherche FNS « De la restauration comme fabrique des origines. Une histoire matérielle et politique de l’art à la Renaissance italienne ».

Domaines de recherche

  • Art et théorie de l’art en Italie (XVe-XVIIe siècles)
  • Histoire matérielle de l’art
  • Iconoclasme et restauration à la Renaissance 
  • La figure de Lucrèce romaine dans l’art de la période moderne
  • Le mythe de Narcisse
  • Réflexion et autoréflexion dans l’art de la période moderne et contemporaine
  • Esthétique du voile, transparence et opacité à la Renaissance

Enseignements

Printemps 2023:  Iconoclasme et restauration à la Renaissance en Italie (XVe-XVIe siècles)

Printemps 2022 : La fabrique de l’Antiquité à la Renaissance en Italie 

Année académique 2020-2022 : Actualité de la recherche

Printemps 2020 :  La Renaissance de Rome (XVe - XVIe siècles)

Année académique 2019-2020, avec le prof. Jan Blanc : Historiographie et méthodologie

Printemps 2019 : Politiques de la restauration en Italie à la Renaissance

Automne 2018 : Art et théorie de l’art en Italie au XVIe siècle

 

 

 

 


Période moderne (XVIe-XVIIIe)