Accueil

Qu'EST-CE QUE LES HUMANITES NUMERIQUES?

Ai-je intéret à suivre le module de Bachelor/de Master en humanités numériques?

Une courte vidéo pour découvrir les Humanités numériques .

AGENDA

CONFéRENCE : La réalité virtuelle appliquée aux sciences de l'antiquitéTheatre.PNG

Jeudi 14 avril à 16h15, salle B 105 (Uni Bastions): Le théâtre de Pompée et son vélum. Des sources anciennes à la restitution virtuelle . Conférence par Mme Sophie Madeline, directrice du CIREVE (Centre interdisciplinaire de réalité virtuelle de l'Université de Caen.

Que diriez-vous d’entrer dans le théâtre de Pompée, premier et majestueux théâtre permanent de Rome ? De ressentir l’espace et de vous imaginer au milieu du 1er siècle avant notre ère ? C’est ce que vous propose Sophie Madeleine spécialiste de cet édifice, avec sa reconstitution du monument par les textes antiques, les vestiges archéologiques et avec l’aide des nouvelles technologies (réalité virtuelle).

OUVERTURES des candidatures pour le CERTIFICAT EN HUMANITES NUMERIQUES (date limite : 24 avril minuit)

Save the date

PROGRAMME DOCTORAL ROMAND en ETUDES NUMERIQUES (CUSO) [lien vers l'agenda]

Accessible à tous et toutes les étudiants des universités membres de la CUSO (UNIFR, UNIGE, UNIL, UNINE, IHEID)

Informations - Enseignements

certificat de spécialisation en Humanités numériques

Ce certificat peut intéresser les étudiant.e.s et jeunes chercheurs actuellement en postdoc, doctorat ou même fin de Master. La formation, qui se fait sur une année académique, permet de maîtriser les techniques numériques indispensables pour la recherche, et vous assure un accompagnement de qualité dans vos projets. Un parcours en ligne et à distance est possible pour ceux.elles qui ne pourraient suivre les cours à Genève. Inscriptions ouvertes du 5  au 24 avril 2022. https://www.unige.ch/lettres/humanites-numeriques/cours-et-seminaires/certificat-de-specialisation.

Un nouveau parcours sur la gestion des images numériques

Un cours hebdomadaire et une session de travaux pratiques de 2 heures. Qu'est-ce qu'une image numérique? Comment est-elle produite? Comment gérer des milliers d'images numériques? Qu'est-ceque la vision artificielle? Comment génère-ton des modèles en 3D? Le parcours est ouvert à tous et toutes, transversal - accessible depuis toutes les facultés. Au sein de la Faculté des Lettres, il est particulièrement conseillé aux étudiant.e.s en histoire de l'art, en archéologie, et à tous ceux et celles qui rencontrent l'image numérique dans leurs études et leurs recherches. Attention ! nombre de places limitées pour les TP.

Un séminaire pour les porteu.r.se.s de projets de recherche

"Fondamentaux des Humanités numériques pour la Recherche". Tous les 2 mois, les mardis du Collège des Professeurs (26 octobre, 14 décembre 2021; 1er février, 5 avril, 10 mai et 7 juin 2022), 17h15-18h45, au format hybride (inscription en ligne obligatoire pour le lien zoom). Plus d'informations ici.

module de BA/MA en Humanités numériques

Le numérique, tout le monde doit s'y mettre ! Graphiques, analyse de réseaux, cartographie, bases de données, intelligence artificielle, image numérique - comment s'y retrouver sans faire n'importe quoi ? La Faculté de Lettres propose désormais un module complet en Humanités numériques, offert aux étudiant-e-s de Bachelor et de Master. Ce module introduit aux principales approches qui aujourd’hui abordent les sciences humaines avec des outils numériques. La perspective est aussi bien technique, historique et visuelle que socio-culturelle et critique. En parallèle du cours-séminaire introductif général, les étudiant-e-s approfondissent un enseignement technique selon leur choix (selon les années et les offres disponibles : bases de données, programmation algorithmique, cartographie numérique, statistiques, édition numérique de textes, programmation web, gestion et traitement des images…). Ils-elles suivent également un séminaire disciplinaire dans lequel les méthodologies numériques seront appliquées à des fins de recherche concrète. Le module « Encadrement de projets numériques » est proposé par ailleurs aux étudiant-e-s de Maîtrise universitaire, qui souhaitent utiliser des méthodologies numériques pour leur projet de recherche.

La recherche en humanités numériques, ça discute  de quoi ? Quelques exemples à l'Unige

PARLER d'IMAGES QU'ON N'A JAMAIS VUES

 

Comment parler d’images qu’on n’a jamais vues? Les sciences humaines face au déluge des images. Conférence de Béatrice Joyeux-Prunel, Professeure à la Faculté des lettres, Chaire des humanités numériques, Université de Genève. Mardi 22 février 2022. Disponible en replay :https://youtu.be/vBe9wPlhMOg et https://mediaserver.unige.ch/play/168923

Les images entre les Nouveaux medias - En vidé1140x855_homepage_digitalsympo_jm.jpgo

What is the form assumed by the circulation of images, and the diffusion of some more than other, in digital and visual culture? Video games, Internet culture or digital art among other, are all a testament to a high-speed circulation of images on a global scale. The forms this circulation can assume, such as intermediality hybridation or remixability, become part of a “globalization through images” – a topic understudied as of yet. The phenomena of visual contagions from a medium to another and from a field to another, are also prime examples of how new media infect contemporary culture. Online Conference and Exhibition, 13-15 September 2021.

All videos : https://www.unige.ch/visualcontagions/events/newmedia

Online SYmposium, 5 February 2021, 1:00-4:00PM: computer Vision and Annotation Standards

What solutions can we collectively elaborate, in order to exchange data concerning the labeling of close images (replica, common presence of certain patterns), beyond the simple description of content?  Answering these questions of interoperability between projects could save us all computing time, allow us to share the identification of duplicates, and many other possibilities for collaboration in computer vision in the humanities. An online symposium, February 5, 13:00-16:00. Organizers : Béatrice Joyeux-Prunel (UniGE) and Mathieu Aubry (Ecole des Ponts Paris Tech). More information

 

Archives Vidéos en ligne (Conférence internationale : "The Circulation of Images")

circulation_of_images.png

Comment circulent les images ? Que devient une image lorsqu'elle circule ? Que font les images à la diffusion des contenus culturels? Quels sont les changements apportés par l'ère numérique et par la diffusion des méthodes de vision artificielle à la circulation des images ? 

Du 15 au 18 juin 2020, la Conférence internationale "The Circulation of Images" a réuni des spécialistes en études visuelles, en histoire de l'art, en histoire, en philosophie, en droit et en archéologie des médias, avec des artistes contemporains. Les conférences, archivées au format vidéo, sont accessibles à partir du site de la Chaire et du site du Centre Imago (https://www.imago.ens.fr). Thread Twitter : #VISUALCONTAGIONS.

Artistes invités : Matt Mullican (USA), Silvie Defraoui (CH), Hippolyte Hentgen (France), Jean-Baptiste Lenglet (France). Conférenciers invités : André Gunthert (EHESS), Marta Ponsa (Jeu de Paume).

Ce colloque était organisé par le Centre d'Excellence Jean Monnet IMAGO (Paris, DHTA - Ecole normale supérieure) et la Chaire des Humanités numériques de l'Université de Genève, en partenariat avec Purdue Université et les Beaux Arts de Paris.

Comité d'organisation : Marie-José Burki (Beaux-Arts, Paris), Grégory Chatonsky (www.chatonsky.net), Catherine Dossin (Purdue University, USA), Béatrice Joyeux-Prunel (Université de Genève) et Léa Saint-Raymond (École normale supérieure, Paris).

LEÇON D'OUVERTURE DE PRINTEMPS
Comment parler d’images qu’on n’a jamais vues?

Les sciences humaines face au déluge des images.

 

Conférence de Béatrice Joyeux-Prunel, Professeure à la Faculté des lettres, Chaire des humanités numériques, Université de Genève. Mardi 22 février 2022 | 18h30 | Université de Genève.

Désormais disponible en replay :

https://youtu.be/vBe9wPlhMOg

https://mediaserver.unige.ch/play/168923

Description

Des milliards d’images du passé, comme du présent, nous n’avons vu et ne verrons jamais qu’une infime proportion. Faut-il pour autant s’interdire de parler de ce que nous n’avons pas vu ou de ce que nous n’avons pas lu?

Face au déluge d’images qui s’est amorcé depuis la fin du XIXe siècle avec l’émergence des journaux et des affiches illustrées, des cartes postales, de la photographie et du cinéma, philosophes et historiens de l’art ont longtemps affiché leur scepticisme. Avec sa montée en puissance après les années 1950 grâce à l’essor des magazines, de la publicité et de la télévision, l’image devenait même objet d’aliénation quotidienne, synonyme de nivellement culturel par le bas, de propagandes politiques, de publicités mensongères, d’échec de l’esprit critique.

À l’ère du numérique, la circulation accélérée des images a encore accru ces inquiétudes. Mais cette méfiance mérite d’être dépassée. Placer ces millions d’images sous le regard de la science – ce que les progrès de la technologie permettent aujourd’hui de faire –, c’est en effet se donner une chance de mieux comprendre ce qui a forgé nos cultures, de s’interroger sur la valeur iconique de certaines représentations, mais aussi de questionner la mondialisation et de relativiser les notions souvent bien trop simplistes, de centre et de périphérie.