Histoire moderne

Fabrice BRANDLI

Photo
M. Fabrice BRANDLI

Chargé de cours

Bureau SO010
Courriel


heures de réception

Reçoit sur rdv par e-mail à la Rue Saint-Ours 5 (rez)

Biographie

Fabrice Brandli est chargé de cours au Département d’histoire générale, après avoir été assistant (2003-2009), boursier FNS « jeune chercheur » à l’Institut d’histoire de la Révolution française (2005-2006), puis maître-assistant dans le programme FNS/Sinergia « Acteurs de la fabrique des savoirs et construction de nouveaux champs disciplinaires » (2010-2014). Il a également participé comme collaborateur et coordinateur scientifique au programme FNS/Sinergia « Herméneutique des Lumières » (2014-2018). Sa thèse porte sur les relations diplomatiques entre la France et Genève au XVIIIe siècle, avec une attention particulière accordée aux mécanismes cérémoniels comme modèles d’interaction entre des cultures politiques différentes. Elle a été publiée en 2012 aux Presses universitaires de Rennes sous le titre Le nain et le géant. La République de Genève et la France au XVIIIe siècle, cultures politiques et diplomatie. Fabrice Brandli s’est également intéressé à l’histoire de la coopération judiciaire qui a fait l’objet du troisième numéro de Beccaria. Revue d’histoire du droit de punir (2017) qu’il a dirigé. Il a proposé l’édition critique d’une dizaine de pamphlets de Voltaire parus entre 2012 et 2018 dans les Œuvres complètes de Voltaire (Oxford, Voltaire Foundation). Il travaille actuellement dans une perspective d’histoire culturelle et d’anthropologie historique sur les rapports entre humanité et animalité, notamment avec le projet en cours d’un livre sur les animaux dans l’imaginaire utopique moderne.

Membre de l’équipe Damoclès.

Secrétaire général de la Société Jean-Jacques Rousseau.

Domaines d’intérêt : histoire sociale, intellectuelle et culturelle de l’État moderne, des républiques et des républicanismes, de la guerre et de la paix, de la diplomatie, de la construction des Lumières, des normes juridiques et des pratiques judiciaires, des réseaux et des modèles de sociabilité à l’époque moderne et durant la période révolutionnaire, des débats naturalistes sur les animaux, les monstres et les hybrides. Pour en savoir plus cliquez ici


Radio Télévision Suisse (RTS.CH)

Emissions TV/Emissions radio avec Fabrice Brandli


Publications

Ouvrages

  • Beccaria. Revue d’histoire du droit de punir, n° 3, direction du dossier spécial consacré à l’histoire de la coopération judiciaire, 2017.
  • Avec Michel Porret, collaboration de F. Borda d’Agua et S. Vernhes-Rappaz, Les corps meurtris. Investigations judiciaires et expertises médico-légales au XVIIIe siècle, préface de Patrice Mangin, Rennes, Presses universitaires de Renne, 2014.
  • Le nain et le géant. La République de Genève et la France au XVIIIe siècle, cultures politiques et diplomatie, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012.
  • Une résidence en République. Le résident de France à Genève et son rôle dans les troubles politiques de 1734 à 1768, Genève, SHAG, 2007.
  • Avec Claude Blanckaert et Michel Porret, L’Encyclopédie méthodique (1782-1832) : des Lumières au positivisme, Genève, Droz, 2006.

 Articles récents  

  • « Mobilité et commensalité diplomatiques : recevoir les résidents de France à Genève au XVIIIe siècle », Histoire, Economie et Société, 2018/1, p. 114-132.
  • « Genève et la paix d’Utrecht. Une république dans l’Europe des princes », in Lucien Bély (dir.), Diplomatie-monde. Autour de la paix d’Utrecht, Paris, Pedone, 2018, p. 311-327.
  • Article « Genève », in Olivier Christin, Stéphan Soulié, Frédéric Worms (dir.), Les 100 mots de la République, PUF, Que sais-je ?, 2017.
  • « Les normes juridiques de la coopération judiciaire à l’époque moderne », Beccaria. Revue d’histoire du droit de punir, n° 3, 2017, p. 13-42.
  • « Rousseau à Venise. Expérience sociale, expérience de soi et critique philosophique », in Philippe Audegean, Barbara Carnevali, Magda Campanini (dir.), Rousseau et l’Italie. Littérature, morale et politique, Paris, Herrmann, 2017, p. 33-51.
  • « Der Zwerg und der Riese. Asymmetrische Beziehungen und justizielle Kooperation zwischen der Republik Genf und Frankreich in 18. Jahrhundert », in Tilman Haug, Nadir Weber, Christian Windler (Hg.), Protegierte und Protektoren. Asymmetrische politische Beziehungen zwischen Partnerschaft und Dominanz (16. bis frühes 20. Jahrhundert), Köln, Böhlau, 2016, p. 139-157.
  • Article « Animaux », in Bronislaw Baczko, Michel Porret, François Rosset (dir.), Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières, Genève, Georg, 2016, p. 99-127.
  • Article « Guerre et paix », in Bronislaw Baczko, Michel Porret, Français Rosset (dir.), Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières, Genève, Georg, 2016, p. 515-541.

Éditions critiques récentes

  • Voltaire, Sentiment des jurisconsultes [et] Le Préservatif, introduction et édition critique, Œuvres complètes de Voltaire, 60B, Oxford, Voltaire Foundation, 2018, p. 19-43.
  •  Voltaire, Propositions à examiner […], Réflexions sur les moyens proposés […], Précis impartial de nos divisions, introduction et édition critique, Œuvres complètes de Voltaire, 60B, Oxford, Voltaire Foundation, 2018, p. 171-222.

 Communications récentes ou à venir

  •  « Bêtes et monstres : les frontières de l’(in)humanité (XVIe-XIXe siècle) », cours public et interfacultaire « Regards sur l’interculturalité », Université de Genève, Uni Bastions, 6 décembre 2018, B104, 16h.
  •  « Les animaux, figures de l’altérité (XVIe-XVIIIe siècle) », cours public et interfacultaire « Regards sur l’interculturalité », Université de Genève, Uni Bastions, 7 décembre 2017, B104, 16h.
  •  « Des animaux et des hommes : approches historiques (XVIe-XIXe siècle) », conférence Uni3, Université de Genève, Uni Dufour, 5 décembre 2017, U300, 14h30.
  •  « ‘Je ne vous aime point, Monsieur’ : Voltaire, Rousseau et Genève », journée d’étude « Rousseau et Genève : démocratie, souveraineté et citoyenneté », vendredi 3 novembre 2017, ENS Lyon, site Descartes, R20.
  •  « Penser les pratiques de la diplomatie au XVIIIe siècle : à quoi sert Habermas ? », journée d’étude « Quels espaces ? Quels publics ? L’espace public : constructions, dispersions, inversions », Université de Genève, Uni Bastions, 27 octobre 2017, B111.
  •  « Système et expérience dans l’imaginaire utopique », colloque international « Teoria e critica dei sistemi nel Settecento », Université de Bologne, Scuola superiore di Studi umanistici, 13 septembre 2017, sala nera.

Organisation de colloques et de journées d’étude

  • « Des animaux et des hommes. Théories, normes et pratiques (XVIe-XXIe siècle) », journée d’étude des étudiants en master d’histoire moderne, avec la contribution du prof. Éric Baratay, Université de Genève, Philosophes, 3 mai 2017, auditoire J. Hersch.
  •  « Hermès philosophes. Théories et pratiques de l’interprétation au temps des Lumières », colloque international du programme FNS/Sinergia « Herméneutique des Lumières », en collaboration avec le prof. Martin Rueff, Université de Genève, 13-15 octobre 2015, salle Denis de Rougemont et auditoire J. Hersch.
  •   « Les langues de Sade », colloque international du programme FNS/Sinergia « Herméneutique des Lumières » et de l’EHESS, en collaboration avec les prof. Martin Rueff et Philippe Roger, Université de Genève, Uni Bastions, 27-28 février 2015, salle B111.
  •  Journée inaugurale du programme FNS/Sinergia « Herméneutique des Lumières », en collaboration avec le prof. Martin Rueff, Université de Genève, Colladon, 1er décembre 2014, salle Denis de Rougemont.
  •  « La coopération judiciaire du XVIe siècle à aujourd’hui », troisième journée d’étude internationale Damoclès, en collaboration avec le prof. Michel Porret, Université de Genève, Uni Bastions, 21 février 2014, salle B111.

Enseignements

Année 2020-2021
Année 2019-2020