Histoire suisse

DE FÉLICE Nicolas

Photo
M. Nicolas DE FÉLICE

Doctorant FNS

B210 Uni Bastions
+41 22 379 73 82
Courriel


Biographie

Au bénéfice d’une bourse Doc.ch délivrée par le Fonds national suisse, Nicolas de Félice est chercheur rattaché à l’unité d’Histoire suisse depuis mars 2021. Après un Baccalauréat en Histoire générale et en Russe à l’Université de Genève, il se spécialise en Histoire moderne et rédige son travail de mémoire sur la présence russe à Genève au XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle sous la direction de Fabrice Brandli. Diplômé en septembre 2019 d’une maîtrise en Histoire générale avec spécialisation dans la production de savoirs historiques, il contribue par ailleurs à l’ouvrage collectif « Les 100 Elles* ».

Sous la direction d’Andreas Würgler et de Simona Boscani Leoni (Université de Lausanne), il consacre son projet de thèse à la perception de l’environnement et à la sensibilité à l’égard du milieu naturel en Suisse entre 1750 et 1830, en ayant pour sources principales les ego-documents.

Projet de thèse

Vivre au temps des bouleversements écologiques et se les représenter: la perception du paysage helvétique et la sensibilité à l'environnement naturel à travers les ego-documents, 1750-1830".

Ce projet de thèse se situe au carrefour de l'histoire environnementale, l'histoire des sensibilités et l'histoire des représentations. En étudiant les écrits du for privé comme les journaux intimes, les correspondances épistolaires ou annales familiales, réunis sous l'appellation d'ego-documents, le but de ce travail est d'analyser comment les hommes et les femmes de la fin de l'époque moderne percevaient leur environnement naturel.Connue pour ses paysages alpins et lacustres, la Suisse au XVIIIème siècle inspire de nombreux écrivains et peintres.Ces derniers font montre d'un grand intérêt pour la nature et ses beautés, comme en atteste l'apparition des courants artistiques romantiques. Dans le même temps, les débuts de la révolution industrielle modifient le paysage naturel dans les campagnes et la vie quotidienne en milieu urbain.Les mentalités et les façons d'appréhender l'espace environnant suivent-elles les mutations paysagères à l'œuvre entre la fin du XVIIIème siècle et le début du XIXème siècle? Les progrès des sciences de la terre et des savoirs techniques contribuent-ils à transformer les perceptions à l'égard de la nature et de ses ressources? En prenant pour cadre la Confédération helvétique dans toute sa diversité (linguistique, confessionnelle, socio-professionnelle), ce projet de thèse invite à s'interroger sur la manière dont les hommes conçoivent leur environnement à une époque donnée et comment ils réagissent aux bouleversements écologiques qui marquent leur existence.


Histoire suisse