Histoire suisse

LATALA Renata

Photo
Mme Renata LATALA

Collaboratrice scientifique

Courriel


Docteure en histoire contemporaine, Renata Latala, est actuellement collaboratrice scientifique au sein du Département d’histoire. Parcours universitaire en histoire, philosophie et pédagogie à l’Université Jagellon de Cracovie, diplômée également en études européennes postgrades à Institut Européen de l’Université de Genève (1996), puis doctorat ès Lettres à l’Université de Fribourg (2013).

Après une expérience de dix années dans le domaine de la promotion scientifique et culturelle, au sein de différentes institutions polonaises et suisses, et en parallèle dans le champ socio-éducatif, Renata Latala reprend des activités de recherche. En 2007, en tant que boursière du Fonds national suisse de la recherche scientifique, elle effectue un séjour de recherche à l’Université du Latran à Rome et aux Archives du Vatican. Parallèlement, lors de son parcours doctoral elle est associée à différents projets, notamment centrés sur l’Europe Centrale et Orientale. En 2015-2016, elle intègre le groupe de recherche en épistémologie et histoire de la psychologie de la FPSE, puis en 2019, elle rejoint l’équipe de recherche en histoire conceptuelle de la Guerre froide « Solidarités plurielles » à l’unité suisse du département d’histoire (2019).

Ses recherches et travaux portent essentiellement sur les échanges culturels, les relations internationales et les réseaux intellectuels aux XIXe et XXe siècles, ainsi que sur l'histoire intellectuelle du catholicisme. Après sa thèse de doctorat sur la génération des intellectuels catholiques polonais de l’entre-deux-guerres, qu’elle élabore à la jonction de l’histoire religieuse et de l’histoire culturelle, en se concentrant sur l’étude des sociabilités et des biographies dans un contexte catholique transnational, elle élargit ses recherches sur la problématique de l’interaction culturelle. Sous cet angle elle s’intéresse en particulier aux échanges polono-suisses et aux transferts intellectuels, en étudiant les milieux pédagogiques et psychologiques, et cela en particulier dans le contexte de la Guerre froide, tout en poursuivant sa réflexion sur l’approche biographique dans l’histoire des temps présents. D’où son intérêt pour l’usage historique des récits de vie qu’elle cherche à explorer en travaillant actuellement au croisement de l’histoire orale et de l’histoire culturelle, en étudiant le concept de solidarité au niveau micro-historique par le biais de la réception du mouvement Solidarnosc en Suisse.

Axe(s) / transversalité(s) :
Cultures, sociabilités, construction des représentations sociales, biographie, interdépendance.

Domaines de recherche :
Histoire de l’Europe Centrale et Orientale, de la Pologne et de la Suisse, histoire du communisme, histoire intellectuelle et des intellectuels, histoire du christianisme, histoire orale.

 

 

 


Histoire suisse