L’atelier historique, revue des étudiant.e.s en Histoire générale

Les Bacchanales de 186 av. n. è. à Rome et en Italie Lire la crise derrière l’affaire pseudo-religieuse

Conférence d'Anne-Françoise Jaccottet, 22 mars 2021

Résumé
Au sortir de l'éprouvante deuxième guerre punique (202 av. n. è.), Rome est affaiblie, notamment par les pertes humaines, et peine à assurer la gestion et la stabilité des territoires qu'elle contrôle en Italie. C'est dans ce contexte qu'éclate en 186 av. n. è, une affaire théoriquement religieuse (regroupements de type bachique) qui fait craindre à Rome un complot, une conjuration, tant dans la Ville qu'en Italie. En marge du récit propagandiste et rocambolesque de Tite-Live, porte-parole de l'histoire officielle et de l'ordre romain (sous Auguste), il s'agit de mettre en lumière les ressorts et les acteurs de cette crise de grande ampleur. L'Etat romain s'est-il véritablement senti menacé ? Si oui pourquoi, sur quels plans et par qui ? Ou a-t-il profité de monter en épingle une affaire d'ordre civil pour nettoyer la Ville et la Péninsule d'éléments jugés séditieux voire “révolutionnaires” ?
Au-delà de l'historicité de l'épisode, il s'agit également de s'interroger sur la notion même de crise. De quelle sorte de crise s'agit-il ? Quels sont les éléments en jeu, quels sont les amalgames, les coalitions, réelles ou imaginées ? Le ferment religieux est-il la cause ou le prétexte, d'un côté comme de l’autre ? Quelle place accorder au contexte social et politique du moment ? Qu'est-ce qu'une crise au filtre de l’Antiquité ?
L'affaire des Bacchanales place encore l'historien devant un problème de méthode : comment analyser une crise pour laquelle les seuls témoignages disponibles émanent des autorités qui l'ont gérée ? Une question en écho avec notre quotidien actuel, malgré la multiplication des moyens de communication que nous connaissons aujourd'hui.

Sources - Atelier Historique - Les Bacchanales.pdf

18 mars 2021
  Conférences