Évènements récents et passés

Pratiques de recherche situées en études littéraires. Atelier du Programme doctoral suisse en Littérature générale et comparée. Animé par Marie-Jeanne Zenetti (Université Lumière Lyon 2). Université de Genève, les 6 et 7 octobre 2022.

Qu’auraient à gagner les études littéraires d’une réflexion sur les modalités d’une recherche située, réflexion qui, jusqu’ici, s’est surtout développée hors de cette discipline ? Pour produire une recherche scientifique de qualité, faut-il que les chercheur-e-s gomment leur appartenance à certains groupes sociaux et leurs convictions politiques ? Lecture « littéraire » et lecture « militante » sont-elles incompatibles ? Y a-t-il un sens à définir ou à redéfinir l’objectivité dans la recherche en études littéraires ?

Cet atelier sera l’occasion d’interroger les pratiques de recherches dans les études littéraires à la lumière des débats contemporains autour de la notion de « savoirs situés » à partir des expériences et des questions des participant-e-s. Nous reviendrons sur la manière dont les épistémologies féministes peuvent fournir des pistes pour penser nos modes de production de savoir et nos usages de la littérature.

L’atelier se déroulera sur deux demi-journées, chacune consacrée à une thématique :

-        Contextualiser, historiciser, critiquer les pratiques de recherche.

-        Faire des études littéraires en féministe ? Etudier et transmettre les récits de violences sexuelles.

Un dossier de textes à préparer sera mis à la disposition des participant-e-s en amont de l’atelier.

Horaires : 6 octobre : 14h-17h30 / 7 octobre : 9h30-13h
Lieu : Espace Colladon, Rue Jean-Daniel-Colladon 2.

Date limite d’inscription : 31 août 2022 en écrivant à Marie.Kondrat(at)unige.ch ou Cecile.NeeserHever(at)unige.ch

Les frais de déplacement (2e classe) et d’hébergement des doctorant-e-s suisses sont pris en charge par le Programme doctoral. Merci de nous indiquer lors de votre inscription si vous souhaitez que ce soit le cas.

 

Bibliographie indicative :

  • Bracke Sarah et Puig de la Bellacasa María, « Le féminisme du positionnement. Héritages et perspectives contemporaines », Cahiers du Genre, vol. 54, n° 1, 2013, p. 45-66.
  • Bujor Flavia, Coste Marion, Paulian Claire, Rundgren Heta, Turbiau Aurore et Zenetti Marie-Jeanne (dir.), Fabula – Littérature Histoire Théorie, n°26, octobre 2021, https://www.fabula.org/lht/26/introduction.html
    • Espinola Artemisa Flores, « Subjectivité et connaissance : réflexions sur les épistémologies du “point de vue” », Cahiers du Genre, vol. 53, n° 2, 2012, p. 99-120.
    • Grand d’Esnon Anne, « “Vous avez raison et maintenant j’ai raison de dire viol” », Revue critique de fixxion française contemporaine [En ligne], 24,  2022.
    • Haraway Donna, « Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle », Manifeste cyborg et autres essais. Sciences – fictions – féminismes, traduit de l’anglais par Denis Petit en collaboration avec Nathalie Magnan, Paris, Exils, 2007, p. 107-135.
    • Hartsock Nancy, « The Feminist Standpoint: Developing the Ground for a Specifically Feminist Historical Materialism », dans Sandra Harding et Merrill Hintikka (dir.), Discovering Reality: Feminist Perspectives on Epistemology, Metaphysics, Methodology, and Philosophy of Science, New York, Kluwer Academic Publishers, p. 283-310. Republié dans Sandra Harding (dir.), The Feminist Standpoint Theory Reader, New York et Londres, Routledge, 2004, p. 35-53.
    • Merlin-Kajman Hélène, La Littérature à l’heure de #MeToo, Paris, Ithaque, 2020.
    • Spivak Gayatri Chakravorty, Death of a Discipline, New York, Columbia UP, 2003.
    • Zenetti Marie-Jeanne, « Que fait #MeToo à la littérature ? Lecture féministe et lecture littéraire », dans Fixxions, n°24, « Sexualités : violences subies et reprises de pouvoir », 2022.

 

 

18 août 2022
  Évènements récents et passés