Littérature française médiévale

Philipe Frieden

Photo
M. Philippe FRIEDEN

Chargé de cours

022 379 73 89, bureau B 306
Courriel


HEURE DE RÉCEPTION

Sur rendez-vous

FICHE BIO-BIBLIOGRAPHIQUE

 

Philippe Frieden

Chargé de cours suppléant

Formation universitaire

Licence de Français moderne et de Langue et Littérature françaises et latines médiévales à l’Université de Genève (1988-1995).

DEA (Renaissance médiévale) de Langue te littérature françaises et latines médiévales à l’Université de Genève (1997-1999).

Doctorat ès lettres, Université de Genève, soutenu en janvier 2007, sous la direction du Professeure Jacqueline Cerquiglini-Toulet : « La lettre et le miroir. Ecrire l’histoire d’actualité selon Jean Molinet ».

Enseignement

Séminaires de littérature française médiévale

Recherche

• Littérature historiographique, poétique et rhétorique médiévales.

• Bourse de chercheur avancé du Fonds National de la Recherche scientifique (FNS) au King’s College de Londres et à la Rutgers University du New Jersey (2010-2013).

• A participé au projet GDR de Michèle Gally (Université d’Aix-en-Provence-Marseille) et Jean-Charles Monferran (Université Paris-IV) sur les arts de rhétorique à la fin du moyen âge.

Publications

La Lettre et le Miroir. Écrire l’histoire d’actualité selon Jean Molinet, Paris : Champion (« Bibliothèque du XVe siècle »), 2013.

La Retenue d’amours. Ballades, chansons, complaintes et caroles, éd. par P. Champion, trad. intro. et notes par Ph. Frieden et V. Minet-Mahy, Paris : Champion (« Classiques du moyen âge »), 2010.

• « Rose(s) et variantes », dans Variante et variété. Actes du VI e Dies Romanicus Turicensis, Zurich, 24-25 juin 2011, éd. par Cristina Albizu et [al]., Florence : Edizioni ETS, 2013, p. 281-292.

• « Jean de Meun et le Testament de la rose », dans Texte et contre-texte, pour le période pré-moderne, éd. Nelly Labère, Bordeaux : Ausonius, 2013, p. 145-156.

• « Deux poètes au chevet de leur livre : François Pétrarque et Charles d’Orléans », dans Être poète au temps de Charles d’Orléans (XVe siècle), études réunies par Hélène Basso et Michèle Gally, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, 2013, p. 88-111.

• « Les manuscrits du Roman de la Rose. Une relecture », dans Lectures du Roman de la Rose de Guillaume de Lorris, Fabienne Pomel (dir.), Rennes : P.U.R., 2012, p. 159-171.

• « Sources, auteurs, origines dans le premier Roman de la Rose », dans Lieux de mémoire antiques et médiévaux. Textes, image, histoire : la question des sources, s.l.dir de Bernard Andenmatten, Panayota Badinou, Michel E. Fuchs et Jean-Claude Mühlethaler, BSN Press (« a contrario Campus »), 2012, p. 319-337.

• « Le Roman de la Rose, de l’édition aux manuscrits », Perspectives Médiévales 34 (2012) [en ligne]. URL : http://peme.revues.org/290.

• « La morale enchâssée : le cœur mangé dans le prologue du Romant de la Rose moralisé de Jean Molinet », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes 23 (2012) 85-99.

• « La révolution Marigny : les rapports de la Chronique métrique dans le BnF fr. 146 », dans La moisson des lettres. L’invention littéraire autour de 1300, éd. par H. Bellon-Méguelle, O. Collet, Y. Foehr-Janssens, et L. Jacquiéry, Brepols (« Texte, Codex et Contexte » 12), 2011, p. 143-163.

• « Les mots enceints. Quelques pratiques de la liste chez Jean Molinet et autres facteurs de rhétorique », Versants 56 (2009) 97-114.

• « Non lieu de l’oubli », dans Figures de l’oubli (IVème-XVIème siècle), éd. par Patrizia Romagnoli et Barbara Wahlen, Études de Lettres 2007, p. 19-33.

• « Le jeu des signatures chez Jean Molinet », dans L’écrit et le manuscrit à la fin du Moyen Âge, s.l.dr. de Tania Van Hemelryck et Céline Van Hoorebeeck, Turnhout : Brepols (« Texte, Codex et Contexte » 1), 2006, p. 133-146.

• « La Rose et le Christ : lecture eucharistique du Romant de la Rose moralisé », dans La littérature à la cour de Bourgogne. Actualités et perspectives de recherches. Actes de 1er colloque international du Groupe de recherche sur le moyen français, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 8-9-10 mai 2003, publiés par Claude Thiry et Tania Van Hemelryck, Le Moyen Français 57-58, 2005-2006, p. 139-151.

• « La disparition du duc de Bourgogne » dans De vrai entendement humain. Hommage à Jacqueline Cerquiglini-Toulet, Genève : Droz, 2005, p. 83-97.

• « Lectio : une journée de lecture au Mont Ventoux », Studi Medievali 45 (2004) 395-432.

• « Les « plats-netz » de l’indiciaire de Bourgogne », Nouvelle Revue du XVIème siècle 21 (2003) 43-55.

• « L’enquête de Jean de Meun ou les ‘delis’ du locus amoenus », dans « Ce est li fruis selonc la letre ». Mélanges offerts à Charles Méla, Paris : Editions Champion, 2002, p. 323-340.


Littérature française médiévale