Unité d'arménien

Cours public, printemps 2017 : Voyageurs arméniens à la conquête des routes orientales sur mer et sur terre

Relations politiques, économiques et culturelles aux XVIIe-XIXe siècles

par Valentina Calzolari Bouvier, professeure d'études arméniennes


Les vendredis: 24 février, 10 et 24 mars, 7 avril, 5 et 19 mai 2017

14h15-­‐16h00. Uni-Philosophes, salle 204
 

cours_public_armenien_2017_img.PNG 

Aux XVIIIe-XIXe siècles, les Arméniens constituent un peuple partagé entre trois Empires (Empire russe, Empire ottoman, Empire perse), tandis qu’existe, en outre, un important réseau de communautés arméniennes disséminées en Europe et en Extrême-Orient.

Différents aspects de cette situation complexe seront examinés: les voyages d’aventuriers et diplomates arméniens basculant entre déceptions européennes et messianisme russe ; les routes maritimes arméniennes depuis la Nouvelle Djoulfa (Iran) vers l’Inde et la Mer de Chine et la naissance du capital arménien ; la circulation des livres et des idées de l’Europe des Lumières dans les communautés arméniennes d’Inde ; les récits des voyageurs arméniens et, parallèlement, les livres de géographie de l’Arménie historique rédigés par les Pères Mékhitaristes dans leur scriptorium à Venise (sans voyage sur place), dans le but de contribuer à forger, chez les Arméniens, un sentiment d’appartenance à une nation unique, avec ses terres historiques.

 

 

21 février 2017
  2017