Unité d'arménien

30G4075 “Dire l’indicible” : le génocide des Arméniens dans la littérature et au cinéma

30G4075 CR Printemps, vendredi 14h-16h, salle Phil 204, prof. Valentina Calzolari Bouvier, tous les 15 jours à partir du 25 février 2022

Le cours abordera la question du rapport entre littérature, art visuel et témoignage à propos du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman (1915), avec une perspective comparative élargie à la Shoah. Voulant mettre par écrit leur témoignage, les écrivains arméniens rescapés (ex. Z. Essayan, Y. Odian, A. Andonian, G. Balakian, G. Kapigian) avaient posé la question des limites du langage face à l’innommable et avaient souligné l’impossibilité de « montrer l’image » de la Catastrophe. La question de la possibilité/impossibilité de la « mise en images » de la Catastrophe se pose de façon encore plus directe pour le cinéma. Cette confrontation entre l’art et le génocide sera abordée à travers la présentation d’un choix de textes littéraires et de films appartenant à des époques et à des contextes différents, y compris le premier film sur le génocide des Arméniens, réalisé à Hollywood en 1919 sur la base du récit de témoignage, remanié, d’Archaloys Mardigian (Ravished Armenia ou Auction of Souls). On s’intéressera en particulier à la reprise cinématographique d’écrits littéraires, tels que le roman d’Antonia Arslan, Le mas des alouettes (2004), repris par les frères Taviani dans le film portant le même titre (2007), ou le poème de Siamanto La Danse (1909), repris dans le film Ararat d’Atom Egoyan (2002) et dans l’album de la « live studio performance » Defixiones, Will and Testament de Diamanda Galás (2003).

 

Plan d’études et programmes d’autres disciplines :

Histoire générale (BA7a-BA7b)

Histoire transnationale (MA2-MA3)

Littérature comparée (BA4)

Master Moyen-Orient (Lettres - GSI)

Master Russie – Europe Médiane (Lettres – GSI)

Modules libres