Unité de grec moderne

11 décembre 2015 : projection du film de Théo Angelopoulos Το λιβάδι που δακρύζει (2004)

L’Unité de grec moderne

vous invite

à la projection du film de Théo Angelopoulos (mise en scène)

Scénario : Théo Angelopoulos, Tonino Guerra, Petros Markaris, Giorgio Silvagni

Musique : Eleni Karaïndrou

Το λιβάδι που δακρύζει(2004)

en grec, sous-titré en français

(170 min.)

 

le vendredi 11 décembre à 17 h, salle Phil 211 (bâtiment Uni Philosophes)

 

film_angelopoulos.jpg

 

 

De 1919, avec l’arrivée d’un groupe de réfugiés grecs d’Odessa que l’on installe dans une plaine marécageuse près de Thessalonique, à 1949, où la Guerre civile achève de ravager le pays, ce premier volet de la Trilogie qu’Angelopoulos projetait de consacrer au XXe siècle a pour fil rouge le destin d’Eleni, fille adoptive du personnage le plus important de la communauté déracinée. L’amour et l’exil qui forment la trame de son histoire de petite fille, de jeune amante, de femme engagée et de mère dévastée donnent sa dimension tragique à cette fresque de l’hellénisme moderne, reflet d’une humanité en train de sombrer.

Théo Angelopoulos, né à Athènes en 1935 et disparu en 2012 pendant le tournage de la troisième partie de la Trilogie, est l’auteur d’une quinzaine de films qui lui ont valu sa renommée internationale tout en offrant ses lettres de noblesse au cinéma grec. Il a étudié le droit à Athènes, la littérature française, la filmologie et l’ethnologie à Paris ; de retour en Grèce en 1964, il a travaillé comme critique cinématographique puis s’est consacré, dès 1970, à la réalisation de son œuvre dont l’esthétique extraordinaire sert une réflexion aussi poétique que rigoureuse sur l’histoire grecque et l’existence humaine.

 

 

Toute personne que le sujet intéresse est cordialement invitée

20 janvier 2016
  2015