Explorer l'invisible

Tableau périodique des éléments – détail

– Chimiscope, Faculté des Sciences –

Le tableau périodique contient tous les éléments répertoriés à ce jour. Il répond à des règles strictes, établies par l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée. Une erreur s’est glissée dans le détail du tableau; saurez-vous la découvrir?

 

 

L’attribution d’un nom et d’un symbole à un élément dont l’existence (même très brève) a été confirmée par des expériences complémentaires relève des prérogatives de l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée (IUPAC), qui fait autorité auprès des chimistes du monde entier. Avant officialisation, le nom et le symbole proposés sont soumis durant 5 mois au feu des commentaires publics (à l’instar de la publication des bans dans le cas d’une procédure de mariage) et il peut arriver dans de rares cas que le nom ou le symbole doive être ultimement modifié.

C’est exactement ce qui est arrivé à l’élément 112, Copernicium, produit en 1996 à Darmstadt et confirmé en 2002, dont les isotopes ont un temps de demi-vie compris entre 0.24 millisecondes et 30 secondes. Le symbole proposé en 2009 par les découvreurs du Copernicium fut initialement Cp, tel qu’il apparaît sur le détail du tableau périodique des éléments, mais le symbole Cp avait déjà été suggéré pour l’élément 71, Lutétium, dont le nom alternatif autorisé parmi les germanophones fut Cassiopeium jusqu’en 1949.

Selon les règles formelles de l’IUPAC, un nom ou symbole proposé ou utilisé dans le passé ne peut plus être pris en compte pour un nouvel élément, et c’est ainsi que le symbole finalement autorisé pour le Copernicium est devenu Cn.

Pour en savoir plus sur le tableau périodique des éléments et découvrir une version géante et interactive, une visite au Chimiscope s’impose !

Références

  1. Kazuyuki Tatsumi, John Corish, Name and symbol of the element with atomic number 112 (IUPAC Recommendations 2010). Pure Appl. Chem. 2010, 82 (3), 753–755. Disponible via l'UNIGE

 

2 novembre 2017
  Explorer l'invisible