Carrousel

12-13 septembre: 11es Journées de microbiologie

Web1140x350-JourneesMicrobio-2018.jpg

Microbes d’hier, Microbes de mains

Hier comme aujourd’hui, les microbes ont toujours cohabité avec nous. Notre histoire est intimement liée à ces micro-organismes et à leur transmission d’une personne à l’autre. Ces 11es Journées de microbiologie permettent de faire le point sur les moyens de prévenir la propagation de ces microbes, parfois dangereux, mais également de découvrir ce que les micro-organismes qui ont habité nos ancêtres nous enseignent sur notre passé.

Organisation
Pr Patrick Linder, Faculté de médecine UNIGE
Dr Karl Perron, Faculté des sciences UNIGE

---

Conférences grand public:

Mercredi 12 septembre 2018, 18h30
«Hygiène des mains: agir local, penser global»

CMU - Auditoire M. Champendal - B400
Pr Didier PITTET

Prévention et contrôle de l’infection, Faculté de médecine UNIGE et HUG

Nos mains sont constamment en contact avec l’environnement mais également avec d’autres personnes. Elles sont, par conséquent, en grande partie responsables de la propagation des bactéries. Le lavage ou la désinfection de celles-ci est donc une arme extrêmement efficace pour lutter contre la transmission de ces microbes. Il y a près de 20 ans, le professeur Didier Pittet a grandement contribué à l’amélioration de l’hygiène des mains. Sa formule, à base d’alcool et de chlorhexidine, est bien plus efficace et rapide que le lavage traditionnel à l’eau et au savon. Largement diffusée à Genève d’abord, puis à travers le monde, cette solution a permis de faire chuter le nombre d’infections, également dans les pays où l’accès à l’eau est difficile. Didier Pittet nous raconte l’aventure extraordinaire de cette invention, et la situe dans l'histoire de l'épidémiologie.

 

Jeudi 13 septembre 2018, 18h30
«Microbes: des nouvelles du passé»

CMU - Auditoire M. Champendal - B400
Dre Catherine THÈVES
, anthropologie moléculaire, CNRS, Université de Toulouse

Quels étaient les agents infectieux derrière les épidémies historiques? Que nous apprennent les bactéries de la bouche sur l'alimentation à la préhistoire? Comment étudier l'état de santé de nos ancêtres? Ces questions fascinantes piquent notre curiosité. Décryptons ensemble les dernières découvertes sur les microbes de notre passé et relevons les indices sur les restes archéologiques grâce aux outils de la biologie, tout en prenant en compte leurs limites. Dre Catherine Thèves, anthropologue moléculaire, propose une analyse de ces données et tente d'interpréter les résultats actuels au regard de ces interrogations sur le passé.

---

Animation
«Le geste qui sauve»

Mercredi 12 et Jeudi 13 sept.
dès 17h30 et après les conférences (devant l’auditoire)

L'hygiène des mains, pourquoi? Comment? L'équipe du Pr Didier Pittet vous propose de venir découvrir les étapes d’une hygiène des mains efficace pour maîtriser ainsi «Le geste qui sauve».

Précédentes Journées de microbiologie

25 juillet 2018
  Carrousel