Carrousel

Inauguration du Centre de recherche translationnelle en onco-hématologie

CRTOH_web_4.png

Photo: UNIGE. Inauguration du CRTOH en présence, de gauche à droite, de: Prof. Patrick Meraldi, coordinateur du CRTOH, Prof. Yves  Flückiger , recteur de l'UNIGE, M. Patrick Odier, président de la Fondation DFDL, Prof.  Henri Bounameaux, doyen de la Faculté de médecine, Prof. Pierre-Yves Dietrich, chef du département d'oncologie HUG & Faculté de médecine., et M. Mauro Poggia,  Conseiller d'Etat.

Le cancer est l’une des principales causes de mortalité en Suisse. Chaque année, il fait près de 15’000 victimes, en particulier dans la population active où il est à l’origine d’environ 45% des décès chez les hommes et de plus de 60% chez les femmes entre 30 et 65 ans. Si des traitements de plus en plus performants permettent aujourd’hui d’offrir de l’espoir aux patients, la complexité de la maladie et la diversité de ses manifestations requièrent plus que jamais une mise en commun des compétences, une coordination de la formation et de la recherche, ainsi qu’une réflexion régionale pour une prise en charge optimale des patients.

Genève offre une expertise de pointe en oncologie. Afin de fédérer les talents dans une identité genevoise commune, et dans l’idée de renforcer encore la «force de frappe» contre le cancer, un partenariat public-privé innovant a été mis sur pied, réunissant d’une part l’Université de Genève (UNIGE), et d’autre part un consortium original rassemblant pour la première fois plusieurs fondations privées. Ce partenariat public-privé a permis la création du Centre de recherche translationnelle en onco-hématologie (CRTOH) de la Faculté de médecine de l’UNIGE, coordonné par Patrick Meraldi, professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l’UNIGE. «La recherche translationnelle est précisément au cœur du dialogue entre la recherche fondamentale - en laboratoire – et la recherche clinique – sur le terrain. Le CRTOH joue ainsi le rôle de pont entre tous pour intégrer le plus rapidement possible les découvertes des sciences biomédicales au traitement des patients» souligne Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des HUG et professeur à la Faculté de médecine, l’un des initiateurs les plus impliqués dans la création de ce centre pluridisciplinaire.

«Le succès du partenariat public/privé, en particulier dans le domaine de la santé, dépendra toujours plus de la capacité à mobiliser l’ensemble des acteurs et des fondations concernées. Notre consortium exceptionnel est heureux d’avoir pu contribuer à mobiliser cette intelligence collective», déclare Patrick Odier, Président du Conseil de la Fondation Dr Henri Dubois-Ferrière Dinu Lipatti, qui a activement œuvré à la réunion des forces des fondations donatrices.

Réunissant près de 130 chercheurs et médecins suisses et internationaux, le CRTOH se veut aussi une pièce majeure du Centre suisse du cancer – Arc lémanique (SCCL), qui regroupe sous une même bannière les universités de Genève (UNIGE) et de Lausanne (UNIL), l’EPFL, les HUG et le CHUV. Initiative régionale unique ayant l’ambition de devenir le premier réseau suisse de cancérologie véritablement intégré, le SCCL permettra à l’arc lémanique de se positionner comme un acteur incontournable des progrès scientifiques et thérapeutiques. «Le CRTOH, grâce à ses chercheurs et à ses installations dernier cri situées au sein du nouveau Centre médical universitaire de Genève, en constitue l’un des points d’ancrage majeur dans notre canton», se réjouit Henri Bounameaux, le doyen de la Faculté de médecine de l’UNIGE.

Le CRTOH a officiellement été le lundi 26 novembre 2018 au CMU, en présence de Mauro Poggia, Conseiller d’Etat en charge du Département de l’emploi et de la santé, d’Yves Flückiger, Recteur de l’UNIGE, d’Henri Bounameaux, Doyen de la Faculté de médecine de l’UNIGE et de Patrick Odier, Représentant du consortium des donateurs.

22 novembre 2018
  Carrousel