Carrousel

Paco Pino et Budhaditya Mukherjee récompensés par le Prix Pfizer de la recherche 2019

5_IR4_Paco Pino_2.jpg
6_IR4_Mukherjee Budhaditya_picture.jpg

Dr. Paco Pino, 
Université de Genève

Dr. Budhaditya Mukherjee, 
Université de Genève

Les Drs Paco Pino et Budhaditya Mukherjee sont récompensés dans la catégorie "Infectiologie, rhumatologie et immunologie" pour leurs travaux effectués au sein du laboratoire dirigé par la professeure Dominique Soldati-Favre, au Département de microbiologie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine.

Ces travaux mettent en lumière une nouvelle stratégie de lutte contre le parasite du paludisme, Plasmodium falciparum, responsable de plus de 500'000 décès par an, dont environ 80 % d’enfants de moins de cinq ans. Si des stratégies thérapeutiques ont été mises en place depuis longtemps, leur efficacité est restée limitée ou des résistances sont apparues, si bien qu’il est nécessaire et urgent de développer de nouveaux traitements.

La survie et la propagation des Plasmodiums dépendent de la capacité du parasite à pénétrer dans les cellules hôtes et à les quitter. Les chercheurs de l'UNIGE ont découvert que deux enzymes du groupe des protéases aspartiques sont critiques pour l’invasion parasitaire et l’abandon des cellules hôtes infectées. Ces deux protéases (appelées plasmepsin IX et X) peuvent être inhibées chez des rongeurs aussi bien in vitro qu’in vivo via un blocage de molécules multiniveau de l’entrée et la sortie, à tous les stades du Plasmodium.

Cette découverte pourrait mener au développement de médicaments qui non seulement bloquent le développement du parasite, mais réduisent également la transmission de l’homme au moustique et inversement. Cette stratégie thérapeutique potentielle de lutte contre le paludisme peut maintenant faire l’objet de nouvelles recherches. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Science.

8 février 2019
  Carrousel