Bachelor et Master en médecine humaine

Donner son corps à la Faculté de médecine

Si vous désirez faire don de votre corps à la Faculté de médecine de l’Université de Genève, ou si vous envisagez de le faire, vous trouverez ici des informations qui vous aideront à prendre votre décision.

Pourquoi le don de corps est-il important ?

L’anatomie, c’est-à-dire l’étude du corps humain, est enseignée à l’Université de Genève depuis la fondation de sa Faculté de médecine en 1876. Autant la formation des médecins que la recherche en vue de perfectionner les connaissances anatomiques et les techniques chirurgicales et radiologiques sont directement tributaires des dons du corps. Ces derniers sont donc un acte hautement altruiste, un cadeau d’une personne à son prochain, et tout spécialement à la génération prochaine.

Comment faire ?

Le formulaire d’inscription est à demander, par le donneur ou la donneuse uniquement, par téléphone au +4122 379 52 75, ou par courrier: Faculté de médecine UNIGE - Enseignement de l’anatomie – Centre médical universitaire – Rue Michel-Servet 1 – 1211 Genève 4. Des informations, d’ordre général uniquement, peuvent être demandées par email (enseignement.anatomie(at)unige.ch ), mais le formulaire d’inscription ne sera envoyé que par voie postale.

Pour qu’il soit valable, le formulaire doit être signé de la main du donneur/ de la donneuse, et retourné par voie postale à la Faculté de médecine de l’UNIGE. Une légalisation notariale n’est pas nécessaire, mais seul ce formulaire est juridiquement recevable. Tout autre document, même testamentaire, est insuffisant.

ATTENTION : le don de corps à la Faculté de médecine de l’UNIGE n’est faisable que pour les personnes domiciliées dans le Canton de Genève. Les personnes domiciliées hors du Canton doivent s’adresser aux hôpitaux universitaires ou universités le plus proche de leur domicile.

Que se passe-t-il lors du décès?

Lors du décès d’une personne ayant légué son corps, le médecin traitant, l’hôpital, ou la famille, avertissent immédiatement les Pompes funèbres générales de la ville de Genève, qui transportent le corps au Centre médical universitaire. La Faculté de médecine se réserve le droit de le refuser selon certaines circonstances (voir ci-dessous et dans la brochure détaillée). Elle s’efforcera cependant d’honorer, dans la mesure du possible, la volonté de la personne défunte.

Que devient le corps?

Le corps est immédiatement traité en vue de sa conservation. Les investigations pouvant durer plusieurs années, il est possible que celui-ci reste tout autant à la Faculté de médecine. Le corps est ensuite incinéré et, selon le vœu de la personne décédée, les cendres sont mises à la disposition de la famille ou inhumées au Jardin du Souvenir, au cimetière St-Georges de Genève.

Certains organes ou parties du corps peuvent être conservées pendant un temps illimité à des fins d’étude et de recherche. Cette disposition peut cependant être spécifiquement acceptée ou refusée.

Les Instituts d’anatomie de Suisse collaborent étroitement en matière de recherche et d’enseignement et souhaitent pouvoir échanger corps et pièces anatomiques selon les besoins. Cette disposition peut également être spécifiquement acceptée ou refusée.

Tout le monde peut-il faire don de son corps?

Bien que le don de corps soit réservé aux personnes majeures, il n’y a pas d’âge limite pour léguer son corps à la science. Cependant, la Faculté de médecine peut ne pas accepter un corps pour diverses raisons, notamment en cas de risque de contagion ou si la capacité d’accueil de ses locaux était dépassée. D’autres facteurs, étudiés au cas par cas, peuvent également entrer en ligne de compte (voir la brochure détaillée). A noter par ailleurs que le don de corps n’est pas compatible avec le don d’organes.

Quels sont les frais inhérents à un don du corps?

La gratuité du transport du corps est assurée si la personne décédée est domiciliée sur le territoire de la Ville de Genève et que le décès survient sur le territoire du Canton de Genève. A défaut, les frais entre la Commune de domicile et la Ville de Genève sont à la charge de la famille. Un rapatriement de l’étranger est exclu. La Faculté de médecine prend à sa charge le transport du corps au cimetière St-Georges, les frais d’incinération, ainsi que les frais d’inhumation des cendres au Jardin du Souvenir. Aucune compensation financière n’est prévue pour le donneur ou sa famille.