Leçons d'adieu

30 septembre 2021: Leçon d'adieu Prof. Kiliaridis

12h30
CMU - 

Attention changement d'Auditoire
Auditoire Müller (a250)

Stavros KILIARIDIS

Professeur ordinaire
Division d’orthodontie, Département de réhabilitation oro-faciale
Clinique universitaire de médecine dentaire - CUMD
Faculté de médecine UNIGE

Kiliaridis_2021.jpg

 

«Forme et fonction en orthodontie: le rôle des muscles sur la croissance dentofaciale»

L’orthodontie répare les malocclusions, c’est-à-dire les défauts d’alignement des dents et des mâchoires, qui sont souvent liées à des discordances entre les os maxillaires. Des études anthropologiques ont mis en évidence une augmentation de la fréquence et de la sévérité des malocclusions, ainsi que des changements de la morphologie faciale au cours des derniers siècles. Ce phénomène pourrait être expliqué, entre autres, par le fait que les muscles masticateurs sont de moins en moins sollicités. Une série d’études expérimentales et cliniques a également démontré que la musculature a une influence sur les dimensions du visage. La diminution de la charge appliquée sur les mâchoires aurait un impact sur la croissance suturale et générerait moins d’apposition d’os, avec, pour conséquence, une taille plus petite du maxillaire et des bases osseuses des arcades dentaires. De plus, une musculature moins utilisée modifie la croissance du visage, qui va s’allonger verticalement plutôt qu’horizontalement, augmentant ainsi le risque de perturbation de l’éruption dentaire. Par ailleurs, une déviation extrême de la croissance dentofaciale a été observée chez les enfants atteints de maladies neuromusculaires, chez qui des interventions précoces sont préconisées pour diminuer la sévérité de l’aberration de leur morphologie dentofaciale.

Biographie
Stavros Kiliaridis est titulaire d’un diplôme en médecine dentaire de l’Université Aristote de Thessalonique (1979). Il obtient en 1986 un PhD à l’Université de Göteborg où il effectue également une formation de spécialisation en orthodontie, et il est nommé privat-docent en 1991. Après des années d’activité en Suède, il arrive à Genève en 1999; il est alors nommé professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l’UNIGE et chef de la Division d’orthodontie de la Section de médecine dentaire, devenue en 2014 la Clinique universitaire de médecine dentaire. Très actif dans l’enseignement de la médecine dentaire, il a beaucoup œuvré à la restructuration des formations tant pré- que post-graduées. Il a notamment créé un nouveau MAS en médecine dentaire avec spécialisation en orthodontie, et a organisé des journées de formation pour les étudiant-es en formation post-graduée de toutes les universités suisses.

Sur le plan de la recherche, il a mené de nombreux projets expérimentaux et cliniques, soutenus par plusieurs subsides du FNS, sur les facteurs influençant la croissance dentofaciale et l’éruption dentaire post-émergente. Par ailleurs, ses études relatives aux enfants avec problèmes neuromusculaires lui ont montré la nécessité d’une prise en charge adaptée de soins orthodontiques pour les enfants en situation de handicap, dont les besoins particuliers sont encore trop souvent négligés. Il a ainsi pris l’initiative de lancer une Clinique spécifique dédiée à ces patient-es (Clinique de soins orthodontiques pour les enfants en situation de handicap - SOESH). Le professeur Kiliaridis est en outre un membre actif de l’Angle Society of Europe. Il a été coordinateur du Forum européen des enseignant-es en orthodontie et a également présidé le Réseau des programmes européens d’orthodontie basés sur Erasmus (NEBEOP). En 2015, il a reçu le Sheldon Friel Award de l’European Orthodontic Society.

5 juillet 2021
  Leçons d'adieu