Leçons d'adieu - Symposium de départ

29 janvier 2015: Leçon d'adieu prof. René Rizzoli

Jeudi 29 janvier 2015, 12h30
CMU - Auditoire A250

René Rizzoli

Professeur ordinaire
Département de médecine interne des spécialités, Faculté de médecine
Médecin-chef du Service des maladies osseuses, HUG

Rizzoli

«Fragilité osseuse: physiopathologie et prévention de l’ostéoporose»


ECOUTEZ LA CONFERENCE
En Suisse, les fractures dues à l’ostéoporose concernent une femme sur deux et un homme sur cinq dès 50 ans. Ces fractures, lorsqu’elles touchent la colonne vertébrale ou le col du fémur, sont accompagnées d’une mortalité accrue ou peuvent causer des handicaps durables compromettant la qualité de vie et nécessitant un coûteux encadrement médical et social. La quantité et la qualité de notre squelette dépendent de l’accumulation et de la maturation du capital osseux au cours de la croissance, puis de sa dégradation au cours de la 2e moitié de la vie. Sur le plan clinique, on distingue la prévention primaire (les mesures visant à améliorer et maintenir le capital osseux) de la prévention secondaire (les mesures visant à empêcher une détérioration d’un os déjà hypothéqué). Elles reposent sur trois éléments: la suppression des facteurs de risque d’ostéoporose, la consommation de calcium et de vitamine D en quantité suffisante, ainsi qu’une activité physique régulière et adaptée. Pour la prévention secondaire, ces mesures peuvent ne pas suffire. Il faut alors recourir à des traitements médicamenteux dont le but est de réduire le risque de fracture additionnelle en stimulant la densité osseuse. Lors de sa conférence, le professeur Rizzoli exposera les principaux axes de prévention de l’ostéoporose, et plaidera pour une prise en charge globale des personnes à risque.

Biographie
Spécialiste FMH en médecine interne et en endocrinologie, le professeur Rizzoli s’est plus particulièrement intéressé aux maladies métaboliques osseuses et à l’ostéoporose. Nommé privat-docent à la Faculté de médecine de Genève en 1990, il est devenu professeur associé en 1998, médecin-chef du Service des maladies osseuses des HUG en 2001, puis en 2006, professeur ordinaire au Département de réhabilitation et gériatrie, dont il a été le directeur jusqu’en 2010. Il a par ailleurs été, de 2011 à 2014, président de la Section de médecine clinique. Le professeur Rizzoli a effectué de nombreuses recherches sur la croissance osseuse, la physiopathologie de la fragilité osseuse ainsi que la prévention et le traitement de l’ostéoporose. Il a aussi étudié l’effet de certains traitements médicamenteux sur les troubles du métabolisme osseux. Outre sa contribution substantielle à la recherche, le professeur Rizzoli s’est engagé tout au long de sa carrière pour une meilleure connaissance des maladies métaboliques osseuses et pour une meilleure prise en charge des patients. Il a également occupé des fonctions dirigeantes au sein de l’International Osteoporosis Foundation et est rédacteur en chef de plusieurs revues spécialisées. Il a été nommé professeur honoraire en octobre 2014.

29 janvier 2015
  Leçons d'adieu - Symposium de départ