Leçons inaugurales

Leçon Anne-Lise Giraud

Jeudi 25 septembre 2014 - 12h30 
CMU - Auditoire A250

Anne-Lise Giraud

Professeure ordinaire
Département des neurosciences fondamentales,
Faculté de médecine UNIGE

giraud

«Surdité profonde: implant cochléaire et plasticité cérébrale»
ECOUTEZ LA CONFERENCE

L’implant cochléaire permet de restaurer l’audition lors d’une surdité profonde. Son efficacité est très bonne chez les adultes ayant perdu leur audition, et qui peuvent à nouveau communiquer oralement, même par téléphone. L’implant permet aussi aux enfants sourds de naissance d’apprendre à parler et à suivre une scolarité normale. Néanmoins, les résultats peuvent être très variables, et certaines personnes ne parviennent pas à tirer le bénéfice escompté, sans que l’on puisse prédire l’échec à partir de facteurs strictement cliniques. En utilisant les données issues de différentes technologies permettant de visualiser l’activité cérébrale, la Pre Anne-Lise Giraud cherche à comprendre comment le cerveau humain fait usage de l’implant cochléaire, grâce à quels processus de plasticité cérébrale de bons résultats sont obtenus, ou au contraire quels sont les facteurs qui en limitent les bénéfices. Ses recherches mettent en évidence le rôle essentiel des interactions entre les systèmes auditif et visuel dans le succès ou l’échec de l’implant cochléaire, ouvrant la voie vers une approche thérapeutique personnalisée.

Biographie
Anne-Lise Giraud obtient en 1997 un doctorat en neurosciences à l’Université de Lyon. Elle réalise un premier post-doctorat à Londres, puis un deuxième à Francfort. Grâce à des subsides du Ministère allemand de la recherche, elle fonde en 2001 son propre groupe de recherche au Brain Imaging Centre de Francfort. En 2004, elle obtient un poste de chargée de recherche au CNRS (France). Elle fonde alors à Paris avec deux collègues le Laboratoire Inserm de Neurosciences cognitives. Anne-Lise Giraud contribue à la création du Master de Sciences Cognitives de l’Ecole normale supérieure de Paris et participe à la formation en neuropsychologie de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris. Elle devient directrice de recherche en 2007 et, en 2010, est primée par le CNRS et lauréate d’une bourse du Conseil européen de la recherche (ERC). Elle rejoint la Faculté de médecine de l’Université de Genève en 2012 où elle poursuit ses recherches sur les principes neuro-computationnels à l’œuvre dans la perception et la production de la parole. Elle est nommée professeure ordinaire au Département des neurosciences fondamentales en octobre 2013.

25 juin 2014
  Leçons inaugurales