Media

Les futur-e-s professionnel-le-s de la santé se forment ensemble

Près de 500 étudiant-e-s de la Haute école de santé (HEdS – Genève) et de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) ont participé à une semaine entière de formation en commun, du 8 au 12 janvier 2018. Le but ? Apprendre, le plus tôt possible, à travailler ensemble. Ce dialogue entre les métiers, qu’on appelle interprofessionnalité, constitue de nos jours un élément indispensable à des soins de qualité, tout en assurant une meilleure continuité dans la prise en charge des patients, et, in fine, leur sécurité. Dans cette optique, le Centre interprofessionnel de simulation (CiS) met à la disposition des futurs médecins, infirmier-ère-s et autres professionnel-le-s du domaine ses outils de formation et son savoir-faire uniques en matière d’éducation par la simulation. Une vision pionnière pour Genève.

En 2012, la Haute école de santé de Genève (HEdS – Genève) lance avec la Faculté de médecine de l’UNIGE, une formation prégraduée interprofessionnelle, réunissant les étudiant-e-s des 5 filières de la HEdS – Genève (Nutrition & diététique, Physiothérapie, Sage-femme, Soins infirmiers et Technique en radiologie médicale) avec ceux de la Faculté de médecine. Ce programme inédit en trois modules, interfilières et transversal, a pour ambition d’améliorer la qualité des soins en décloisonnant les formations des professionnel-le-s de la santé et en créant les conditions d’un apprentissage conjoint et réciproque, basé sur des pratiques collaboratives. Depuis 2013, le programme compte sur l’appui du Centre interprofessionnel de simulation (CiS).

En 2018, après 6 ans d’engagement, la HEdS en étroite collaboration avec la Faculté de médecine continuent sur leur lancée et inaugurent un format d’enseignement original et innovant : un « congrès » d’une semaine permettant une immersion intensive en interprofessionnalité pour quelque 500 étudiant-e-s en santé. Outre les étudiants de la 1ère année de Bachelor en Santé, ce module voit pour la première fois la présence des étudiants en médecine humaine et dentaire de 2ème année de Bachelor. Sont également présents les élèves assistant-e-s en soins et santé communautaire. Dès la rentrée 2018, la formation interprofessionnelle s’élargira encore avec les étudiants en sciences pharmaceutiques, autres acteurs incontournables de la santé. Ce seront donc plus de 600 futurs professionnels de la santé qui seront formés ensemble aux pratiques collaboratives.

 «Fruit d’une ambitieuse collaboration visant à mieux répondre aux grands défis de la santé, ce programme d’immersion en interprofessionnalité est une étape cruciale pour les étudiant-e-s», souligne François Abbé-Decarroux, Directeur général de la HES-SO Genève. Dans le cadre de ce nouveau module, François Abbé-Decarroux, Directeur général de la HES-SO Genève et Laurent Bernheim, Vice-doyen en charge de l’enseignement à la Faculté de médecine de l’Université de Genève ont accueilli, ce jeudi 11 janvier 2018 à Uni Dufour, une conférence débat sur le thème du Big data et de la Santé. Animée par deux intervenants-clés, Samia Hurst, Directrice de l'Institut Ethique Histoire Humanités de la Faculté de médecine de l’UNIGE, et Pierre Kaufmann, Senior Entreprise Architect chez IBM Suisse, la soirée a réuni près de 500 invité-e-s et a permis d’échanger sur les nouveaux défis de la communication entre professionnel-le-s de la santé et la santé digitalisée.

«Cette soirée-débat avait pour but de marquer l’inauguration du nouveau module d’immersion en interprofessionnalité que nous avons mis en place cette année. Nous sommes fiers du succès qu’elle a remporté», commente Laurent Bernheim, Vice-doyen en charge de l’enseignement à la Faculté de médecine de l’Université de Genève.

15 janvier 2018
  Media