Groupes de recherche

[950] Épigénétique et Développement

L’ADN des mammifères est emballé dans une structure compacte appelée "chromatine", ce qui limite l’accessibilité du matériel génétique. Afin de réguler cette accessibilité, des mécanismes “épigénétiques” comme la méthylation de l’ADN, peuvent changer la structure de la chromatine sans affecter le matériel génétique. Curieusement, la plupart des facteurs de liaison à l’ADN (DNA-binding factors) semblent occuper exclusivement des régions faiblement méthylées. Cependant, la manière dont la méthylation affecte le recrutement de ces facteurs reste mal définie. Les facteurs de liaison à l’ADN peuvent être séparés en deux catégories: facteurs se liant à des séquences spécifiques comme les facteurs de transcription et facteurs se liant sans spécificité comme les facteurs impliqués dans la réponse aux dommages de l’ADN.

Notre laboratoire étudie l’effet de la méthylation de l’ADN sur le recrutement de ces deux types de facteurs de liaison à l’ADN d’une part, et la conséquence du recrutement de ces facteurs sur la méthylation de l’ADN d’autre part. Les résultats permettront d'éclaircir l’implication de la distribution génomique anormale de la méthylation observée dans les cellules cancéreuses, dans la dérégulation de la transcription et la réponse aux dommages de l’ADN dans ces cellules.

Notre approche expérimentale se base sur l’utilisation des nouvelles générations de techniques de séquençage haut débit "NGS", de protéomiques, et de manipulation génomique "Genome Editing" (CRISPR-Cas9). Nous utilisons des cellules souches embryonnaires de souris et des lignées cancéreuses humaines.

Publications du groupe