Covid-19

Isolement des malades

Mise à jour: 27.01.2022

Hotline pour les patients COVID-19 : 022 546 55 27

A partir du 1er avril 2022, il n'y a plus de mesure d'isolement après un test positif. Le SMC ne délivre plus de décision d'isolement ni de certificat médical. Les personnes dont l'état de santé ne permet pas de travailler (

 

Consignes d'auto-isolement (lien)puis télécharger le pdf

Nouvelles recommandations de janvier 2022 et février 2022: attention la partie du schéma sur la quarantaine n'est plus d'actualité depuis le 2.2.2022 .

 

 

 

Les personnes testées positives ne sont plus contactées systématiquement par téléphone. Elles reçoivent par SMS un lien vers un formulaire en vue de réaliser l'enquête d'entourage, d'accélérer la transmission de la décision d'isolement et de récolter des données épidémiologiques afin de freiner la propagation. Le suivi médical reste du ressort du médecin traitant.
Le médecin traitant est l'interlocuteur principal de ses patients pour le suivi clinique (téléconsultation chaque fois que possible). Les patients COVID aigus qui nécessitent une hospitalisation doivent être adressés aux HUG.

Les personnes qui se font tester restent en isolement à domicile en attendant les résultats du test.
En cas de résultat positif, les personnes :

  • sont isolées à domicile ou sur le lieu de vie, si leur état de santé le permet ;
  • sont isolées aux HUG si leur état de santé le nécessite;
  • doivent respecter les consignes d’isolement de l'OFSP (lien);
  • sont contactées systématiquement par le SMC;
  • sont appelées régulièrement par le SMC pour s'assurer du respect de cette mesure;
  • le suivi médical incombe au médecin traitant. Si la durée des symptômes excède 10 jours, il revient au médecin traitant de prolonger l'arrêt maladie du patient.

Les personnes testées positives pour lesquelles un résultat positif a déjà été effectué dans les 3 mois précédents ne sont pas isolées à nouveau.

La durée de l’isolement pour les cas confirmés ou probables de COVID-19 hospitalisés  dépend de la sévérité des symptômes. En cas de retour à domicile ou de transfert dans un autre établissement, l’isolement doit être poursuivi selon les recommandations de Swissnoso (lien) et du médecin hospitalier.

Les mesures pour les personnes symptomatiques avec un test négatif sans facteur de gravité, elles restent à domicile jusqu’à 24 heures après la disparition des symptômes, indépendamment du temps écoulé.

Après la période d'isolement, les personnes continuent de respecter les mesures d'hygiène et de conduite comme le reste de la population.

Risque de décompensation chez des patients isolés à la maison (source : OFSP)

Après environ 5 à 7 jours d’isolement, des patients ont présenté une dégradation critique caractérisée par de la fièvre et de l’asthénie, alors que les autres symptômes restaient limités. Bien que ne souffrant pas de dyspnée, ils pouvaient présenter une pneumonie accompagnée d’une faible saturation en oxygène.

Il est essentiel d’identifier au plus vite ceux qui risquent une évolution critique. En conséquence, demandez à vos patients de vous contacter si leur état les inquiète ou les signes suivants surviennent:

  • Fièvre persistante
  • Asthénie persistante
  • Détresse respiratoire
  • Fort sentiment de pression ou douleurs dans la poitrine
  • État confusionnel
  • Lèvres ou visage bleuâtres (cyanose)

Un examen clinique standard avec des signes vitaux (y inclus saturation) permet d'évaluer si le patient doit être référé au système hospitalier.