Covid-19

Quarantaine professionnelle de la santé

Mise à jour: 15.1.2022

L'évolution de la situation épidémiologique est préoccupante. L'apparition et l'extension rapide à Genève des nouveaux variants du SARS-CoV-2 plus contagieux font craindre une recrudescence des contaminations sur le Canton.

Cette situation nécessite de revoir les conditions d'allègement de quarantaine, notamment le principe de quarantaine sociale.
Les quarantaines sociales de principe ne sont en conséquence désormais plus autorisées.

Quelles sont les recommandations pour les professionnels de la santé qui sont entrés en contact avec un cas confirmé ou avec une personne malade dans l’exercice de leur profession ? (lien)

Si elles portaient un équipement de protection adéquat pendant toute la durée du contact avec un cas confirmé ou une personne présentant une affection aiguë des voies respiratoires, les personnes peuvent continuer à travailler normalement.

Des mesures doivent être prises pour le personnel médical ayant eu un contact non protégé et étroit avec un cas confirmé. Par contact non protégé et étroit, on entend :

  • prodiguer des soins ou effectuer un examen médical ou une activité professionnelle avec contact corporel (<1,5 mètre) sans utiliser d’équipement de protection approprié ;
  • contact direct, sans équipement de protection, avec les sécrétions des voies respiratoires ou les fluides corporels ;

Ces personnes sont mises en quarantaine par le service cantonal compétent.

En cas de pénurie sévère et répandue de personnel – quarantaine et travail : dès le 13.01.2022

La cinquième vague due au variant delta met sous tension le réseau de soins. Des mesures exceptionnelles de mobilisation ont été prises dans les dernières semaines. Elles sont complétées dès maintenant par les deux mesures transitoires qui suivent. De concert avec l'Agence régionale de santé, les critères ci-dessous sont également valables pour les personnes résidant en France et travaillant en Suisse, dès lors que la présence du professionnel médico-soignant est impérieuse pour la continuité des soins:

1. Comme indiqué dans les recommandations Swisssnoso en cas de grave pénurie de personnel, nous autorisons l'allégement d'isolement pour les collaborateurs du personnel médico-soignant (médecins, ID, ASSC, AS, ASA, sage-femmes, PPS, techniciens en radiologie, brancardiers) aux conditions cumulatives suivantes:

    • Les personnes positives au COVID sont d’accord de reprendre le travail
    • Elles ont une immunité post-vaccinale : soit au moins 2 injections de vaccin ou une injection et une infection COVID
    • Elles sont asymptomatiques ou présentent une légère toux persistante
    • Elles porteront un masque en tout temps et veilleront à leur hygiène des mains
    • Elles prendront leur repas seules durant les pauses (pas de restaurant collectif)
    • Elles évitent les transports publics
    • Elles prennent en charge en priorité des patients COVID

Le service du médecin cantonal doit être notifié avant le début de l'application de l'allégement par l'envoi par l'employeur (idéalement le service de santé du personnel) d'un courriel au collaborateur, en mentionnant le pays de résidence, avec une copie à Aglae.Tardin@etat.ge.ch, Aliki.Metsini@etat.ge.ch, Simon.Regard@etat.ge.ch et task.sanitaire@etat.ge.ch. Aucun document officiel n'est adressé au collaborateur.trice concerné.e par le SMC. Enfin, nous vous prions de peser le risque de propagation à l'intérieur de votre établissement par rapport à l'intérêt de présence du collaborateur.trice avant toute décision.

L'isolement reste strict en dehors du cadre professionnel. Par ailleurs, cet allégement exceptionnel ne concerne que les personnes résidant dans le canton de Genève. Les personnes résidant en France et les établissements qui les emploient sont tenus de suivre les dispositions prévues par la loi française.

2. L'armée, la protection civile et le service civil mobilisent plusieurs unités. Parmi les personnes appelées à servir figurent peut-être des membres de votre personnel. Si ce personnel est jugé nécessaire à la continuité des activités de votre structure, nous pouvons obtenir un report ou une levée d'astreinte. Nous vous remercions dans ce cas d'envoyer un courriel à task.sanitaire@etat.ge.ch avec:

    • le nom, le prénom, la date de naissance, l'incorporation de la personne mobilisée
    • ses dates de convocation et la raison de sa nécessité pour votre structure.