Covid-19

Populations cibles prioritaires

1. Vaccination des adolescents de 12-15 ans

Mise à jour: 7 septembre 2021

Après le vaccin de Pfizer, le vaccin de Moderna, Spikevax®, a reçu l’autorisation de Swissmedic le 9 août et est désormais également recommandé pour les 12-17 ans, avec un délai minimal de 28 jours entre les 2 doses, comme pour les adultes.

Le consentement des parents ou des titulaires de l’autorité parentale n’est pas requis pour se faire vacciner contre le COVID-19. Lors de leur venue au centre, un document informatif proposé par l’OFSP (lien) est distribué et il leur est demandé de signer un formulaire de consentement. L'accompagnement d'un (des) parent(s) au rendez-vous de vaccination est recommandé pour les plus jeunes mais n'est pas obligatoire.

Selon l'OFSP, les jeunes de 12 à 15 ans forment désormais le 6e groupe-cible des recommandations de vaccination. La recommandation s'adresse maintenant à tous les 12-15 ans. En effet, en dehors des bénéfices directs (éviter une infection et surtout, une infection sévère ainsi que se protéger des effets à long terme du COVID), des bénéfices indirects existent pour l'ensemble des adolescents: éviter des mises en quarantaine et éviter l'interruption scolaire consécutive.

Un document d'information de l'OFSP, adapté aux enfants de ce groupe, est disponible sur le site de l'OFSP: lien.

2. Vaccination des personnes a risque

Mise à jour : 6 novembre 2021

 Recommandations de vaccination du 29.septembre 2021  document

La vaccination est recommandée de manière générale aux personnes suivantes :

  • Personnes âgées de 65 ans et plus
  • Adultes atteints de maladies chroniques
  • Tous les adultes
  • Adolescents de 12-17 ans

Dès le 1.11.2021 une dose booster  est recommandée pour les personnes suivantes (critères OFSP): 

•les personnes de 65 ans et plus (pour une protection individuelle) ;
•les résidents et les personnes prises en charge dans les maisons de retraite, les EMS et les structures d’accueil de jour pour personnes âgées (pour une protection individuelle).

•les personnes vulnérables atteintes de maladies chroniques à haut risque (cf tableau ci-dessous
•les professionnels de la santé travaillant dans des services particuliers

Pour les patients de plus de 65 ans: Ils peuvent s'inscrire en-ligne , ou appeler le centre de vaccination (plus de 6  mois après la 2e dose de vaccin mRNA, plus de 3 mois après le vaccin Janssen).

Pour les patients de 16- 65 ans: dès le 26.11.2021 une vaccination de rappel (booster) est recommandée pour toutes les personnes complètement vaccinées (doses ou covid+ et une dose), au minimum six mois après la dernière dose. Ceci concerne aussi les personnes ayant reçu un vaccin non autorisé en Suisse pour leur immunisation de base.

Le vaccin booster est une dose supplémentaire pour activer la mémoire immunitaire après une vaccination complète, donc 2e dose si covid-guéri +  première dose reçue; 3e dose si vaccination avec deux doses reçues.
Les personnes recevant le vaccin Moderna® obtiendront une demi-dose; une dose entière sera délivrée aux patients vaccinés par le vaccin Pfizer®.de Dre Nathalie Vernaz pharmacienne cantonale du 3.11.21

 

Vaccination des personnes avec une immunosuppression sévère

Indication à l’administration d’une 3e dose de vaccin à ARNm contre le COVID-19 pour les personnes présentant une immunosuppression sévère, en cas d'absence ou de formation d’anticorps insuffisante après une vaccination complète.

Les critères pour la définition des patients fortement immunosupprimés et les recommandations précises de vaccination sont détaillées dans le chapitre 3.3.1 du document (page 13).

Le document l'OFSP  précise l’indication à l’administration d’une 3e dose de vaccin à ARNm contre le COVID-19 en cas d’immunodéficience sévère. Pour l'instant il n'y a pas de dose de rappel préconisée. 

Procédure pour les médecins traitants pour l'administration de la 3e dose (immunosupprimés) au CMU :

Algorithme pour la 3e dose-Genève pour immunosupprimés (document)

En l'absence de seuil défini par l'OFSP, il est recommandé à Genève d'utiliser le test sérologique Elecsys® Anti-SARS-CoV-2 S de Roche pour lequel un seuil a 300  U/ml* a été établi par les HUG pour déterminer si une 3 e dose est indiquée. Ainsi :

  • Si le taux d’anticorps anti-Spike du SARS-CoV-2  ≥ 300 U/ml  :  pas de 3e dose
  • Si le taux d’anticorps  anti-Spike du SARS-CoV-2 < 300 U/ml :  3e dose du même vaccin administré au centre de vaccination du CMU (selon procédure ci-dessous)  

Envoyer toutes les demandes de 3e dose de vaccin à l'adresse: vaccination.CMU@hcuge.ch ET renseigner les données suivantes du patient dans le courriel :

-Nom, prénom, date de naissance;
-Numéro de téléphone;
-Adresse de résidence;
-Maladie ou type d’immunosuppression;
-Traitement;Résultat sérologie (labo, type de test)
-Lieu et date des doses 1 et 2;
-Type de vaccin.

Les coûts des sérologies sont désormais pris en charge pour les personnes fortement immunosupprimées afin de décider si une 3e dose de vaccin est nécessaire.

Vaccination des femmes enceintes

Les femmes enceintes ont un risque accru de tomber gravement malades à cause du COVID-19. On observe que lorsqu'un femme enceinte tombe malade du COVID, les risques d'une hospitalisation en soins intensifs ou d'une naissance prématurée augmentent de manière significative. Pour cette raison, la vaccination est particulièrement recommandée pour cette population, dès le 2e trimestre.

Une recommandation forte est émise à l'attention des femmes enceintes atteintes de l’une des maladies chroniques définies pour les personnes vulnérables au COVID-19 (selon la liste OFSP des

maladies rendant vulnérable (document) – Ordonnance 3, Annexe 7), ainsi que celles présentant un risque accru d’exposition au COVID-19.

Une discussion et une évaluation avec son gynécologue sont recommandées.

3. Vaccination après une infection confirmée pour le SARS-COV-2

Mise à jour: 17 août 2021

La vaccination est désormais recommandée dans les 3 mois après une infection, respectivement dans les 3 mois pour les personnes vulnérables.

La sérologie étant très spécifique, chez une personne non vaccinée, la détection d'anticorps (IgG) anti-SARS-CoV-2 peut servir de confirmation de l'infection, et une seule dose de vaccin suffit pour considérer que la vaccination est complète (sérologie positive effectuée avant ou moins de 2 semaines après la 1re dose de vaccination). Le coût de la sérologie n'est pas pris en charge par la Confédération.

Il est possible – en cas de nécessité (voyage, exigence d'un pays tiers) – de réaliser les 2 doses de vaccin.

Les informations détaillées sont disponibles sur les documents actualisés de l'OFSP: "COVID-19: Stratégie de vaccination (état 22.06.2021)" (document) et "Recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19 (état 21.07.2021)" (document).

4. Situations spécifiques

Mise à jour: 17 août 2021

  • Quarantaine en cours: report au terme de la période de quarantaine;
  • Infections aiguës avec état fébrile: report après épisode aigu;
  • Enfants de moins de 12 ans : la vaccination n’est actuellement ni autorisée, ni recommandée.
  • 3e dose en cas d'immunosuppression sévère: cf vaccination des personnes à risque (lien)
  • Administration conjointe de vaccins à ARNm et d’autres vaccins (chapitre 2.3.3 des recommandations de vaccination)
    Il n'est plus recommandé de respecter un intervalle d’une semaine entre l’administration d’un vaccin à ARNm et d’autres vaccins, notamment la grippe. Comme pour tous les autres vaccins non vivants, aucun intervalle minimal n’est nécessaire.
  • Combinaison de différents vaccins contre le COVID-19 (annexe 3)
    Il est recommandé aux personnes qui ont reçu une dose de vaccin AstraZeneca à l'étranger de terminer la vaccination avec un vaccin à ARNm, en respectant un intervalle minimal de 28 jours.
    La combinaison de différents vaccins à ARNm n’est pas recommandée, car il n’existe pas encore de données à ce sujet. Lorsqu’une personne a reçu 2 doses de vaccins à ARNm différents (à l’étranger, par erreur, etc.), l’administration d’une 3e dose de vaccin n’est pas recommandée.
    Pour les personnes ayant reçu un schéma de vaccination complet ou incomplet avec d’autres vaccins non autorisés en Suisse, aucune donnée quant à la sécurité et à l’efficacité d’une ou deux doses supplémentaires d’un vaccin à ARNm n'est encore disponible.

5. Inscription pour la vaccination

Mise à jour: mars 2021

Procédure

Toutes les personnes âgées de 12 ans ou plus peuvent s'inscrire :

  • sur la plateforme de vaccination en ligne (lien) en priorité;
  • via la ligne téléphonique dédiée au 0800 909 400 (lundi-vendredi 8h-19h).

Les adultes peuvent désormais se faire vacciner sans rendez-vous dans un centre commercial: La Praille ou Balexert, le mercredi de 14h à 18h ou le samedi de 9h à 17h. Le centre de vaccination M3 Sanitrade réserve tous les jours plus de 100 places pour la vaccination sans rendez-vous des personnes de plus de 12 ans.

En cas de doute sur l'inscription effective, des renseignements peuvent être obtenus par courriel (vaccins.covid19@etat.ge.ch) ou téléphone (0800 909 400).

Une modification de la date, de l'heure ou l'annulation du second rendez-vous peut être effectuée en appelant le centre. Pour un changement de centre de vaccination, il est recommandé de s'adresser à la ligne d'information générale (0800 909 400).

Accès à la vaccination: critères de résidence et/ou d'affiliation à une assurance maladie

La vaccination est possible dans le canton pour les personnes ci-dessous sur présentation lors du 1er rendez-vous des documents mentionnés Personnes résidant sur le canton de Genève et ayant souscrit une assurance maladie de base (régime LAMal):

Carte d'identité et carte d'assurance

Personnes frontalières ayant souscrit une assurance maladie de base (régime LAMal ou autre):

Carte d'identité et carte d'assurance

Personnes frontalières qui travaillent dans les organisations internationales avec un statut d'expatrié:

Carte d'identité et carte de légitimation

Personnes frontalières qui travaillent:

Preuve (badge, lettre de l’employeur, etc)

Par ailleurs, depuis le 25 août 2021, la Confédération prend en charge les coûts des vaccinations contre le COVID-19 pour les personnes suivantes:

  • qui ont leur domicile ou leur résidence habituelle en Suisse;
  • qui travaillent en tant que frontaliers en Suisse;
  • les Suisses de l’étranger et les membres de leur famille proche n’ayant pas la nationalité suisse et vivant dans le même ménage.

Patients sans papiers 
Où : Croix-Rouge genevoise 9 route des Acacias Quand : À partir du 2 novembre 2021
Mardi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Documents à présenter :
- passeport ou pièce d’identité
- preuve de séjour à Genève depuis au minimum 3 mois (ex: factures, lettres des HUG, etc.)