Covid-19

Origine des variants

Mise à jour: 19 mai  2021

Texte rédigé par la Dre Pauline Vetter (HUG)

Un variant résulte de l’évolution naturelle d’un virus qui accumule des « erreurs » lors de la réplication. Lorsque ces mutations confèrent un avantage au virus, notamment sous l’effet d’une pression de sélection externe, elles peuvent se fixer dans une population de virus. Le virus Sars-CoV-2 mute relativement peu pour un virus à ARN  (par comparaison au virus de la grippe) car il possède une ARN-polymérase-ARN dépendante qui est une enzyme qui permet de corriger les erreurs à chaque cycle de réplication.  Cependant lors de chaque infection il y a des millions voire milliards de particules virales produites, et au vu du grand nombre de patients infectés il y a un grand nombre d’événements de possibles  mutations.

Les différents variants du coronavirus décrits dans le monde portent chacun plusieurs mutations qui les caractérisent. Les mutations peuvent apparaitre tout au long du génôme. Toute mutation, notamment au niveau de la protéine spike, peut avoir un impact sur l’entrée du virus dans la cellule, mais aussi sur la capacité des anticorps à neutraliser le virus. Si les effets de différentes combinaisons de mutations ne peuvent pas être prévus, les différentes mutations mises en évidence ne suffisent pas à elles seules à empêcher toute neutralisation, et il est attendu que les vaccins protègent aussi contre les différents variants, au moins contre le développement d’une maladie sévère.