Groupes de recherche

[81] Etude de la régulation de l’expression des gènes par le complexe Ccr4-Not

Les projets du laboratoire Collart sont centrés sur l'étude d'un complexe, le complexe Ccr4-Not, conservé à travers le royaume eucaryote, et un régulateur central de l'expression des gènes. Le laboratoire Collart étudie ce régulateur conservé et central dans la levure S.cerevisiae, un organisme eucaryote modèle pour lequel il y a des outils génétiques très puissants qui peuvent être combinés à des approches biochimiques.

Dans la levure, ce complexe consiste en 9 sous-unités: Not1-5, Caf1, Caf40, Caf130 et Ccr4. Des homologues de ces sous-unités existent dans la plupart des cas chez les autres eucaryotes, et chez tous les eucaryotes il y a 2 activités enzymatiques associées au complexe, une déadenylase et une ubiquitine ligase. De nombreuses fonctions cellulaires ont été attribuées au complexe Ccr4-Not chez la levure ou les autres eucaryotes. Le rôle majeur confirmé à ce jour est sa contribution au métabolisme des ARNs messagers, puisque le complexe porte la déadénylase eucaroyte majeure qui catalyse l'étape initiale et limitante pour la dégradation des ARNs messagers. Le groupe Collart a connecté le complexe à la transcription par l'ARN polymérase II, et plus récemment leur travail a étendu le rôle du complexe Ccr4-Not à la surveillance nucléaire et l'export des mRNAs.

Cette dernière année, des études du laboratoire Collart ont révélé l'importance du complexe Ccr4-Not pour le métabolisme des protéines. Les substrats de Not4, la ligase E3 à motif RING, sont connectés au ribosome, en particulier la protéine ribosomale Rps7A, et une chaperonne associée au ribosome, NAC. De plus, le complexe Ccr4-Not est associé aux polysomes en phase de traduction. Plusieurs sous-unités du complexe Ccr4-Not sont nécessaires pour éviter l'agrégation des protéines et pour l'assemblage de la machinerie de dégradation majeure des protéines cellulaires, le protéasome.

Le modèle de travail du laboratoire Collart pour le complexe Ccr4-Not, est que le complexe fonctionne comme une «plateforme chaperone», qui régule les interactions fonctionnelles et dynamiques entre partenaires cellulaires participant à diverses fonctions cellulaires. En interagissant avec les ribosomes en phase de traduction et les chaperonnes, le complexe a la possibilité d'interagir avec les protéines nouvellement synthétisées et les délivrer à leurs partenaires cellulaires de façon fonctionnelle. Les projets actuels du laboratoire Collart sont dirigés pour adresser ce modèle.

Publications du groupe