Groupes de recherche

[154] Groupe Pierre Burkhard (neurologie)

Le NPG développe une ligne de recherche axée sur la détermination, l'identification et la comparaison de protéomes de nature neurale, qu'ils soient tissulaires, cellulaires ou liquidiens. Les échantillons sont principalement d'origine humaine, obtenus in vivo ou à l'autopsie. L'approche expérimentale est de type protéomique traditionnelle, avec utilisation en routine de l'électrophorèse bidimensionnelle (2-DE) couplée à la spectrométrie de masse (MALDI-TOF/TOF). Une attention toute particulière est portée à la qualité et à la spécificité des échantillons étudiés. Les buts de cette recherche sont d'étudier les mécanismes biologiques et moléculaires à la base de certaines maladies neurologiques, notamment dégénératives et inflammatoires, et d'en identifier des biomarqueurs diagnostiques, pronostiques ou thérapeutiques. Les projets sur lesquels le groupe travaille actuellement sont les suivants:

  1. Cartographie 2-DE du protéome du liquide céphalo-rachidien (LCR) humain et identification de ses protéines ainsi que de leurs modifications post-transcriptionnelles. Comparaison du LCR physiologique (normal) avec celui de patients présentant diverses affections neurodégénératives, notamment maladie de Parkinson (MP), maladie d'Alzheimer et sclérose latérale amyotrophique.
  2. Analyse par 2-DE du profil immunologique du LCR de patients avec sclérose en plaques (SEP) et de la formation des bandes oligoclonales typiques de cette maladie. A ce stade, nos analyses suggèrent que l'aspect protéomique de la synthèse intrathécale d'IgG présente des spécificités qui différencient la distribution oligoclonale de la SEP des autres maladies inflammatoires du système nerveux central. Comme recherche corollaire, nous analysons le profil immunologique des larmes de patients avec SEP, qui pourraient aussi, selon certaines données de la littérature, contenir des bandes oligoclonales.
  3. Détermination du protéome 2-DE de la substance noire (obtenues à l'autopsie) de patients avec MP comparé à celui de sujets contrôles sains. Par ailleurs, application de stratégies protéomiques diverses à des échantillons de cellules dopaminergiques mésencéphaliques spécifiquement extraites par laser capture microdissection (LCM).
  4. Analyses protéomiques comparatives et longitudinales de cellules souches embryonnaires en voie de différentiation vers un phénotype neuronal de type dopaminergique. Le but est d'obtenir une cartographie des modifications protéiques dynamiques survenant au cours de ce processus de maturation induit en culture.

PUBLICATIONS DU GROUPE